Informations

Quelle araignée est-ce ? Est-ce dangereux pour l'homme ?

Quelle araignée est-ce ? Est-ce dangereux pour l'homme ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Quelle est l'espèce ? Est-ce dangereux pour l'homme ?

Je suis tombé par hasard sur cette belle près de notre puits d'eau. Il se tenait à une hauteur où un adulte pourrait accidentellement marcher à travers la toile et l'araignée atterrirait sur son visage.

Comme test, j'ai laissé tomber un morceau de feuille sur sa toile, et l'araignée est passée à l'action, vérifiant ce que c'était et elle a sorti la feuille de sa toile.

Taille: Web, presque circulaire de 50 cm de diamètre. Araignée, environ 8cm.
Emplacement: Région de Malabar, état du Kerala, au sud de l'Inde


Il s'agit très probablement d'une araignée du genre Argiope, qui compte quelques membres originaires d'Inde. Voir ici pour une liste, je pense que c'est le plus probable Argiope pulchella, voir l'image de Wikipédia :

Wikipedia dit aussi que ces araignées chassent les insectes, mais ne sont pas dangereuses pour l'homme.


C'est une araignée croisée de St. Andrews (Argiope keyrselingi), et assez commune en Australie aussi.

Heureusement, l'une des araignées non agressives non toxiques. Voici quelques bons sites pour plus d'informations à leur sujet :

Un site d'identification d'araignées : http://www.spiders.com.au/st-andrews-spider.html

Et le site du Musée australien : http://australianmuseum.net.au/st-andrews-cross-spider


La peur humaine des araignées attire l'attention des scientifiques

Araignée à pieds peigne femelle (famille des Theridiidae), Enoplognatha ovata. Photographié à l'état sauvage à DuPage County, Illinois, USA. Taille = 15mm. Crédit : Bruce Marlin/Wikipédia/CC BY 3.0

La peur des araignées, l'arachnophobie, est dans notre ADN. Vous n'apprenez pas à vous figer sur le site de ces créatures, vous êtes né avec la peur. Même la vue d'aiguilles hypodermiques et de mouches domestiques ne déclenche pas une réponse similaire. Les scientifiques associent cette peur à leur instinct de survie. La théorie est la suivante : les humains ont évolué en Afrique où pouvoir repérer une araignée était une nécessité.

Certaines espèces d'araignées dangereuses peuvent avoir été courantes au cours de notre histoire évolutive. Un certain nombre d'espèces aux venins puissants peuplaient l'Afrique avant les hominoïdes et y coexistaient depuis des dizaines de millions d'années. Une morsure d'araignée veuve noire dans le monde ancestral, même si elle n'est pas fatale, peut laisser une personne handicapée pendant des jours ou des semaines.

Joshua New, Département de psychologie, Barnard College et son collègue Tamsin German, ont écrit "Spiders at the cocktail party: an ancestral menace that surmounts inattentional blindness", qui a été publié dans Évolution et comportement humain. L'article indiquait que le système visuel humain pouvait conserver des mécanismes ancestraux uniquement dédiés à la détection rapide de menaces immédiates et spécifiques, telles que les araignées et les serpents, qui se reproduisaient de manière persistante tout au long de l'évolution. Les auteurs ont conclu que « les araignées peuvent être l'une des très rares menaces persistantes sur le plan de l'évolution qui sont intrinsèquement spécifiées pour la détection visuelle et uniquement « préparées » pour capter l'attention et la conscience indépendamment de toute prescience, importance personnelle ou pertinence de la tâche. »

New et German ont demandé à leurs participants de regarder des formes abstraites et des données sur des écrans d'ordinateur. Parmi ces images figuraient des aiguilles et des mouches. Les résultats, tels que rapportés dans le Soleil quotidien: "Sur les 252 personnes examinées dans l'étude, la plupart ont reconnu les araignées beaucoup plus rapidement que d'autres images connues pour induire la peur, comme les mouches et les aiguilles."

Les images d'araignées ont attiré plus d'attention, les téléspectateurs les ont repérées et savaient ce qu'elles étaient. Les auteurs ont rapporté que, "Malgré leur présentation très marginalisée, les araignées emblématiques ont néanmoins été détectées, localisées et identifiées par une très grande proportion d'observateurs."

Leur test, ont déclaré les auteurs, a utilisé le "paradigme de la cécité inattentionnelle" dans lequel un stimulus périphérique inattendu est présenté en même temps qu'un affichage central lié à la tâche. L'année dernière, À l'intérieur de la science s'est tourné vers l'étude sur les araignées qui avait été publiée en ligne. À l'intérieur de la science décrit comment l'étude a été conçue : "Pour voir s'il y a quelque chose de spécial à propos des araignées, les chercheurs ont montré aux gens une forme de croix qui a clignoté au milieu d'un écran pendant un huitième de seconde. La tâche des participants, pour autant qu'ils savaient , était de juger laquelle des deux barres sur la croix était la plus longue. Au cours des trois premiers essais, seule la croix est apparue. Au quatrième essai, une autre image est apparue en même temps. Les images possibles comprenaient une araignée, une aiguille hypodermique, une mouche domestique et des formes abstraites créées en réarrangeant les lignes de l'araignée."

On a demandé aux gens s'ils avaient vu autre chose que la croix et, si oui, dans quelle partie de l'écran. Ils ont également essayé d'identifier l'image en la sélectionnant dans une liste.

L'étude de New reflète une question que les scientifiques ont déjà posée sur les réactions humaines aux araignées : en 2008, l'étude « Les nourrissons possèdent-ils un mécanisme de détection des araignées évolué ? apparaît dans Cognition. Les bébés regardaient les araignées plus longtemps qu'ils ne regardaient d'autres images. Les auteurs David Rakison et Jaime Derringer ont évoqué "un mécanisme évolué de reconnaissance des prédateurs qui spécifie l'apparition de menaces récurrentes".

Les résultats, ont-ils dit, ont soutenu l'hypothèse que les humains "pourraient posséder un mécanisme cognitif pour détecter des animaux spécifiques qui ont été potentiellement nocifs tout au long de l'histoire de l'évolution".

Rakison a dit dans À l'intérieur de la science que "Au moins avec les enfants, il y a très peu de preuves contradictoires que les araignées et les serpents ont une sorte de nature privilégiée dans le traitement visuel humain."


La lutte homme-araignée

En avril 2017, les chercheurs Martin Nyffeler et Klaus Birkhofer ont publié un article dans La science de la nature, une revue scientifique multidisciplinaire à comité de lecture, sur la quantité d'araignées mangées chaque année. La quantité était étonnante : au total, la communauté mondiale des araignées consomme entre 400 et 800 tonnes d'insectes par an. En d'autres termes, comme le Washington Post Autrement dit, les araignées du monde pourraient manger tous les humains sur terre en seulement 365 jours.

C'est exactement ce qui inquiète certaines personnes.

Les humains ont depuis longtemps des sentiments irrationnels pour (et des tendances homicides envers) les araignées. D'une part, nous vénérons les araignées comme symboles de sagesse et de créativité (pensez à Spider Woman, une aide et protectrice des humains dans les cultures amérindiennes du sud-ouest ou Anansi, le filou ouest-africain apparaissant dans les fables racontées dans toute la diaspora africaine). D'un autre côté, nous avons des histoires telles que Arachnophobie et les contes de tarentisme, un phénomène médiéval dans lequel une victime supposée d'une morsure de "tarentule" (en réalité, les tarentules sont une espèce d'araignée-loup dont le venin n'est pas nocif pour l'homme) trouverait un "remède" en dansant le tarentelle, déclenchant une hystérie de masse alors que d'autres «victimes» se sont jointes à la danse, écrasant parfois des villes entières.

Pourquoi les araignées sont-elles si terrifiantes pour certains d'entre nous ? Les scientifiques, eux aussi, ont été interpellés par cette question. De nombreuses études menées en Europe dans les années 1980 ont montré que les araignées étaient l'un des cinq animaux les plus redoutés, mais elles ont eu du mal à expliquer définitivement Pourquoi tant de gens trouvent les araignées si terrifiantes. D'une manière générale, des décennies d'articles de journaux en duel ont établi deux écoles de pensée sur les origines des phobies des araignées : une réaction à base biologique, transmise génétiquement par nos ancêtres comme mécanisme de survie, ou une réponse motivée par le dégoût liée à notre tolérance individuelle pour le sale, et potentiellement malades, les environnements et les objets. C'est essentiellement "les araignées sont dangereuses" contre "les araignées sont dégoûtantes". Dans les deux cas, c'est une question de perception, pas de réalité : seulement 0,01 % des 40 000 espèces d'araignées dans le monde sont dangereuses pour l'homme, et les preuves suggèrent que les araignées ne transmettent pas de maladie aux humains.

Aucun consensus n'existe sur les théories proposées par l'un ou l'autre camp. Une étude de 2017 a révélé que les bébés réagissent négativement aux serpents et aux araignées, suggérant une peur intrinsèque et biologique, mais d'autres chercheurs s'empressent de souligner que si nous développons des peurs pour nous protéger, nous devrions être également terrifiés par les guêpes (qui, étonnamment, nous ne le sommes pas). Graham C. L. Davey, professeur émérite de psychologie à l'Université du Sussex qui étudie l'anxiété et l'inquiétude, a noté que la peur des araignées Est-ce que correspondent à une plus grande réponse de dégoût envers d'autres animaux « grossiers » – limaces, sangsues, cafards, etc. – et cela constitue la base du contre-argument de la théorie de la peur innée. Davey souligne que cette association est plus forte dans certaines cultures que dans d'autres. Les Européens médiévaux, par exemple, associaient les araignées à la transmission de maladies, mais si leur croyance était une rationalisation d'une peur innée et biologiquement induite des araignées, nous nous attendrions à ce qu'elle soit plus universelle à travers les cultures. En fait, dans de nombreuses autres régions du monde, les araignées sont perçues de manière neutre, voire positive, y compris dans des zones qui faire ont un certain nombre d'araignées extrêmement dangereuses, comme l'Amérique du Sud.

Bien que nous ne puissions pas trouver de consensus scientifique sur les raisons pour lesquelles l'humanité a une peur de longue date des araignées, nous avons glané quelques informations sur ce qui rend les araignées si énervantes. En 1996, des chercheurs en psychologie de l'Université Flinders d'Australie-Méridionale ont interrogé 192 sujets volontaires, comparant la peur des araignées à quatre qualités – « dégoût », « dangerosité », « imprévisibilité » et « incontrôlabilité » – qui font qu'un individu se sent vulnérable. Ils ont découvert que la peur des araignées est fortement corrélée avec les quatre « variables de vulnérabilité ».

En d'autres termes, l'araignée est dégoûtante, l'araignée peut être venimeuse, l'araignée peut ramper le long de votre bras, et si l'araignée veut vous mordre, l'araignée va vous mordre - une expérience d'araignée cauchemardesque globale. Ou comme mon mari, un ennemi notoire des araignées, le dit : « Ils sont si petits. Ils pourraient être sur moi et je ne le sais même pas. Ils pourraient va dans ma bouche. " (Les araignées ne veulent certainement pas entrer dans votre bouche, même lorsque vous dormez.)

Il est possible pour les personnes surmonter leur arachnophobie. Un médecin à qui j'ai parlé a dit qu'éduquer les gens sur la biologie des arachnides est une technique efficace, en particulier lorsqu'elle est associée à une exposition progressive aux araignées dans divers états de vie et de captivité. Mais ne pas craindre quelque chose n'est pas la même chose que l'aimer. Et certaines personnes faire comme les araignées. "J'ai eu une enfance traditionnellement geek", explique l'auteur de science-fiction et de fantasy Adrian Tchaikovsky, qui a remporté le prix Arthur C. Clarke pour 2015 Enfants du temps, à propos d'une planète d'araignées hyper-évoluées. Cet intérêt pour la science-fiction, la fantaisie et d'autres domaines du non-cool a eu pour résultat que Tchaïkovski était «un peu éloigné des autres» et l'a amené à développer une affinité pour les animaux qui étaient également chassés, comme les araignées, les serpents et les insectes. Les lecteurs de Tchaïkovski apprécient sa propre appréciation des arachnides. En plus de Enfants du temps, sa série Shadows of the Apt et son roman de 2016 Lumière d'araignée se concentrer sur les insectes et les araignées - et l'auteur a travaillé avec des zoologistes pour s'assurer que les araignées étaient présentées avec précision dans Enfants du temps (enfin, mis à part l'évolution de l'intelligence au niveau humain et la croissance beaucoup plus proche des personnes).

Si vous ne pouvez pas apprécier les araignées pour leur statut d'outsider, vous pouvez au moins admettre qu'elles ont beaucoup à faire pour elles, écologiquement parlant. Les araignées doivent être maintenues en vie pour détruire d'autres insectes encore moins attrayants dans les petits espaces (votre salle de bain) et les grandes propriétés (fermes). Le Dr Alan Cady de l'Université de Miami, dont l'affection pour les araignées accompagnait un intérêt général pour la science et la zoologie pendant l'enfance, étudie actuellement comment les araignées peuvent être utilisées comme lutte biologique contre les ravageurs des cultures. L'utilisation d'autres animaux à cette fin n'a pas fonctionné dans le passé (les crapauds de canne introduits pour protéger les plantations de canne à sucre contre les coléoptères en Australie n'ont pas réussi à protéger la récolte de canne à sucre et ont perturbé l'écosystème local) mais dans les études précédentes de Cady, il a prouvé le capacité des populations d'araignées indigènes existantes à manger des insectes indésirables. La création de refuges, des zones où une espèce peut survivre dans des conditions défavorables, pour les araignées dans les champs de maïs a entraîné une augmentation statistiquement significative des rendements des cultures, présentant une méthode potentielle peu coûteuse et sans pesticides pour protéger les jeunes cultures.

Je n'ai pas peur des araignées, pour être honnête. En grandissant, le début de l'automne signifiait une invasion de domicile d'araignées-loups. Les murs n'en grouillent pas, mais vous essayez de récupérer une casserole dans une armoire inférieure ou de visiter la buanderie tard dans la nuit et, surprise ! . Je n'ai jamais réussi à les écraser (désolé, Spider Grandmother), parce que non seulement ils étaient rapides, ils étaient extrêmement déterminé à s'éloigner de moi. Et cela, j'ai réalisé que c'était le cœur de tout cela, les araignées, aussi effrayantes qu'elles puissent l'être, voulaient juste s'éloigner des choses géantes bruyantes avec un nombre d'yeux étrangement réduit. Ils sont juste différent, et un peu incompris, ce à quoi nous pouvons tous nous identifier (au moins parfois). De plus, ils mangent des moustiques, qui sont sans aucun doute les pires animaux sur terre.


Quelle araignée est-ce ? Est-ce dangereux pour l'homme ? - La biologie

Temps de danger - l'araignée mâle adulte à toile d'entonnoir errera pendant les nuits chaudes et humides, à la recherche d'un partenaire, et est connue pour entrer dans les maisons, les chaussures, les vêtements, la lessive et les piscines où elle peut survivre plusieurs jours sous l'eau. Il est très agressif lorsqu'il est dérangé ou acculé et est capable d'infliger de multiples morsures, avec ses crocs durcis "flick-knife". Les gens trouvent également des araignées en forme d'entonnoir errant dans le jardin ou dans la maison après de fortes pluies ou des travaux de terrassement à proximité. Un anti-venin est disponible dans la plupart des grands hôpitaux et véhicules ambulanciers du "pays du funnel-web". Les premiers soins et les soins médicaux (ambulance) doivent être recherchés dès que possible, en cas de morsure.

Identification de l'araignée - un mâle adulte de 25 mm - une femelle de 30 mm de longueur - de couleur noir brillant avec un abdomen brun violacé foncé - poils rougeâtres. Ses attributs uniques incluent ses longues filières, c'est-à-dire les 2 appendices à l'extrémité de l'abdomen et le mâle a un éperon sur 2 de ses pattes - reportez-vous à l'illustration à gauche.

Aire de répartition - L'araignée à toile d'entonnoir de Sydney vit au sol dans les sols humides le long d'une grande partie de la zone côtière orientale de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria.

L'araignée à toile d'entonnoir des Blue Mountains se trouve principalement dans la région des Blue Mountains, aussi loin à l'ouest que la région de Bathurst - Orange et occasionnellement dans le bassin de Sydney.

La Northern Tree Funnel-Web Spider se trouve dans le sud-est du Queensland et le nord de la Nouvelle-Galles du Sud aussi loin au sud que la région de Hunter Valley.

Araignées à dos rouge. très venimeux - peut être mortel

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification des araignées - la taille varie considérablement - le mâle peut être minuscule, l'abdomen de la femelle atteignant la taille d'un gros pois. Les araignées à dos rouge n'ont PAS toujours une marque "rouge".

Habitat - préfère les habitats secs - souvent trouvés dans les dépendances, les boîtes aux lettres, le dessous des sièges, dans les déchets, tels que les canettes vides, dans le sous-sol et autres zones sombres. Les lampes électriques attirent leurs proies - mites, mouches, moustiques et autres insectes.

Araignées à queue blanche : venimeuses - dangereuses ?

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification de l'araignée - la taille adulte varie de 12 à 20 mm de longueur de corps - de couleur grise à noire avec une section blanche au bout de sa queue - comme illustré.

Habitat - préfère les endroits frais et humides - que l'on trouve couramment dans les zones de paillis de jardin. En été, il se promène souvent dans les bâtiments, notamment les salles de bains, pour échapper à la chaleur.

Araignées de souris. venimeux - morsure douloureuse

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification des araignées - une araignée moyenne à grande d'une longueur maximale de 35 mm. L'araignée souris mâle a souvent une tête rouge vif et des crocs allongés.

La Mouse Spider est souvent confondue avec la Funnel-Web Spider. Les principales différences étant que la toile d'entonnoir a des filières beaucoup plus longues (les 2 appendices à l'extrémité de l'abdomen) et la toile d'entonnoir mâle a un éperon sur sa deuxième patte - comme illustré ci-dessus.

Habitat - Les araignées souris sont des habitants du sol avec des terriers de plus d'un mètre de profondeur. Le mâle erre souvent pendant la journée en pleine terre, surtout après la pluie, à la recherche de femelles.

Araignées de la maison noire. venimeux - nausée


Toxicité du venin - la morsure de l'araignée de la maison noire est toxique mais pas mortelle. Certaines personnes mordues ressentent de fortes douleurs autour du site de la morsure, une transpiration abondante, des douleurs musculaires, des vomissements, des maux de tête et des vertiges. Les premiers soins et les soins médicaux (ambulance) doivent être recherchés dès que possible.

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification des araignées - les adultes mesurent environ 15 mm de longueur et ont une apparence texturée de velours brun foncé à noir.

Habitat - cette araignée tisse une toile en dentelle et en désordre et préfère les habitats secs dans des endroits isolés. On le trouve couramment dans les encadrements de fenêtres, sous les avant-toits, les gouttières, dans la maçonnerie, les remises, les toilettes et parmi les rochers et l'écorce. Les lampes électriques attirent leurs proies - mites, mouches, moustiques et autres insectes.

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification de l'araignée - un adulte mesure de 15 mm à 30 mm de longueur - de couleur grise tachetée à brune, avec une impression distincte d'Union Jack sur son dos. La femelle porte son petit sur son dos.

Habitat - cette araignée est un habitant du sol, avec une retraite de terrier. Il a un mode de vie nocturne itinérant pour chasser ses proies et peut se déplacer très rapidement lorsqu'il est dérangé. Communément trouvé autour de la maison, dans les jardins avec un terrier doublé de soie, parfois avec un couvercle ou recouvert de litière de feuilles ou d'herbe tissée de soie comme une petite clôture autour du bord du terrier.

Araignées à trappe. faible risque - non agressif

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification des araignées - un adulte mesure environ 35 mm de long - de couleur brune à brun foncé - fortement couvert de poils fins. Le mâle a des palpes distincts en forme de gant de boxe, c'est-à-dire les deux "capteurs sensoriels" à l'avant de sa tête.

Habitat - cette araignée est un habitant du sol, avec une retraite de terrier bordée de soie jusqu'à 250 mm de profondeur et environ 25 mm de largeur - préfère nicher dans des endroits exposés plus secs - a souvent un couvercle en forme de plaquette à l'entrée du terrier. Les araignées à trappe se trouvent généralement dans les zones de terrain plus sèches et ouvertes autour de la maison.

Araignées à tisser des orbes. faible risque - non agressif


Toxicité du venin - la morsure des araignées à tissage d'orbes présente un faible risque (non toxique) pour les humains. Ce sont des araignées non agressives. Mord rarement. Faites attention à ne pas marcher dans leurs toiles la nuit - la peur de cette araignée rampant sur votre visage peut être terrifiante et peut provoquer une crise cardiaque, en particulier chez les personnes sensibles de plus de 40 ans.

Aire de répartition - Dans toute l'Australie, particulièrement commune dans la brousse le long des zones côtières orientales.

Identification de l'araignée - un adulte mesure environ 20 mm à 30 mm de longueur corporelle - a un abdomen bulbeux - souvent coloré - avec un motif brun foncé à clair. L'araignée commune Golden Orb-Weaver a un abdomen bulbeux violacé avec des poils fins.

Habitat - souvent trouvé en été dans les jardins autour de la maison - ils tissent une grande toile circulaire de 2 mètres ou plus, souvent entre les bâtiments et les arbustes, pour piéger les insectes volants, tels que les mouches et les moustiques.

Araignées croisées de St Andrews. faible risque - non agressif



Toxicité du venin - la morsure de la croix de St Andrews est à faible risque (non toxique) pour l'homme. Ce sont des araignées non agressives.

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification de l'araignée - adulte de 5 à 15 mm de long - abdomen rayé de jaune et de brun - comme illustré. L'araignée croisée de St Andrews se trouve généralement, à l'envers, au milieu de sa toile formant une croix - comme illustré.

Habitat - cette araignée est un tisserand que l'on trouve généralement en été dans les jardins autour de la maison. Il est considéré comme bénéfique car il tisse une grande toile pour piéger les insectes volants, tels que les mouches et les moustiques.

Araignées chasseurs. faible risque - non agressif


Toxicité du venin - la morsure des araignées Huntsman est à faible risque (non toxique) pour les humains. Ce sont des araignées non agressives. Cependant, un gros individu peut donner une morsure douloureuse. Méfiez-vous en été lorsque la femelle Huntsman Spider garde ses sacs d'œufs ou ses petits.

Aire de distribution - Dans toute l'Australie.

Identification des araignées - la longueur du corps d'un adulte varie considérablement autour de 15 mm - a de longues pattes - le diamètre d'un adulte, pattes comprises, peut atteindre 45 mm - les 2 premières paires de pattes sont plus longues que les deux arrière - il est poilu - chamois à brun beige de couleur, avec des taches sombres sur le corps.

Habitat - un chasseur qui préfère vivre sous l'écorce des arbres qui s'écaille, sous les rochers plats et sous les avant-toits ou dans les combles des bâtiments. L'araignée Huntsman erre souvent dans les maisons et se trouve perchée sur un mur. C'est une araignée timide et timide qui peut se déplacer latéralement à la vitesse de l'éclair lorsqu'elle est dérangée.


Mythes sur les araignées

En tant que seul spécialiste des araignées dans une grande région métropolitaine, je reçois de nombreuses demandes de renseignements sur les araignées du grand public. Depuis que je suis mentionné sur Internet en tant que spécialiste des araignées, certaines des demandes de renseignements du public viennent d'endroits éloignés. Lorsque je donne une conférence sur les araignées, le public adulte et enfant a toujours des questions et des commentaires. Il en va de même pour les connaissances occasionnelles lorsqu'elles apprennent que je travaille avec des araignées.

Les préoccupations de ces personnes proviennent d'un ensemble répandu et étonnamment uniforme d'hypothèses et de « connaissances générales » sur les araignées. Et presque toutes ces informations répandues sur les araignées sont fausses !

Je ne m'attends pas vraiment à ce que ce qui suit, en soi, fasse beaucoup de progrès contre le flot de désinformation sur les araignées. Cependant, j'espère que les curieux des araignées qui trouvent leur chemin ici absorberont suffisamment d'informations pour me poser de nouvelles questions au lieu des mêmes anciennes. Je peux espérer, n'est-ce pas ?

Questions et commentaires. Pour des informations générales sur les araignées, rendez-vous sur notre page de ressources. Pour suggérer des améliorations ou des ajouts, ou pour poser une question, veuillez me contacter . Mais si vous espérez montrer que l'un des mythes suivants est réellement vrai, veuillez vous préparer avec des preuves vérifiables, y compris des spécimens réels…


Les morsures d'araignées venimeuses Hobo ne sont peut-être pas si toxiques après tout

La question de savoir si les morsures de l'araignée hobo sont toxiques pour les humains a fait l'objet d'un débat scientifique, mais une nouvelle étude suggère que le venin de l'araignée pourrait être moins nocif que beaucoup de gens ne le pensent.

Avec les veuves noires et les araignées recluses brunes, les araignées hobo sont répertoriées par les Centers for Disease Control and Prevention comme l'une des trois araignées venimeuses que l'on peut trouver aux États-Unis et qui peuvent être dangereuses. Dans certains cas, les piqûres d'araignées hobo ont provoqué une nécrose, qui est la mort de cellules ou de tissus, selon un rapport de 1996 du CDC.

Cependant, les chercheurs se demandent depuis des années s'il existe des preuves suffisantes que le venin d'araignée hobo peut effectivement provoquer des lésions cutanées nécrotiques, et à quel point ces araignées sont réellement dangereuses pour l'homme. De plus, les araignées hobo sont considérées comme inoffensives en Europe, et des recherches antérieures comparant le venin des membres américains et européens de l'espèce n'ont pas trouvé de différences significatives entre les deux. [Creepy, Crawly & Incredible: Photos d'araignées]

"Il y a une chose psychologique à propos des araignées, les gens veulent juste croire que les araignées font des dégâts", a déclaré l'auteur de l'étude Richard Vetter, arachnologue à l'Université de Californie à Riverside. Les gens peuvent facilement conclure qu'une araignée a causé une blessure qu'ils ont réellement subie à cause d'autre chose, a-t-il déclaré.

Morsures venimeuses

Les araignées Hobo sont modérément grandes, mesurant environ un quart de pouce à un demi-pouce (7 à 14 millimètres) de longueur de corps, avec une envergure de jambe de 1 à 2 pouces (27 à 45 mm). Les araignées brunes et grises sont originaires d'Europe et ont probablement été introduites dans la région de Seattle dans les années 1920 ou au début des années 1930. Ils se sont depuis propagés dans le nord-ouest du Pacifique. Les araignées construisent des toiles en forme d'entonnoir dans les zones sombres et humides, et sont des coureurs rapides et se déplacent jusqu'à 3 pieds (1 mètre) par seconde.

Dans la nouvelle étude, Vetter et ses collègues ont examiné 33 morsures d'araignées signalées et vérifiées survenues dans l'Oregon pendant trois ans. Différentes espèces d'araignées ont perpétré les morsures, l'une provenant d'une araignée hobo.

Les chercheurs ont examiné les symptômes des victimes de morsures d'araignées. Contrairement à certaines études précédentes sur les morsures d'araignées, les chercheurs n'ont examiné que les rapports dans lesquels des personnes avaient effectivement attrapé les araignées qui les avaient mordues et ont présenté les bêtes à huit pattes comme preuve.

Il s'est avéré qu'aucune des morsures d'araignées de l'échantillon, y compris celle infligée par l'araignée hobo, n'a entraîné de dermonécrose et de mort des cellules de la peau. La victime de l'araignée hobo n'a subi que des douleurs, des rougeurs et des contractions.

"Les araignées sont un bouc émissaire très pratique à blâmer tout le temps" car, historiquement, les gens ont une vision négative des araignées, a déclaré Vetter à Live Science.

Au début de l'étude, les chercheurs avaient voulu examiner une série de cas de morsures d'araignées hobo. Mais au cours de la période de trois ans, les chercheurs n'ont trouvé qu'un seul de ces rapports. Et bien que cela ne signifie pas nécessairement que les araignées hobo mordent rarement les gens, il n'y a pas non plus de preuves suffisantes pour prouver qu'elles sont des "mordeurs communs", a déclaré Vetter.

Un coupable pratique ?

Des rapports antérieurs sur des morsures d'araignées hobo ont cité des preuves largement circonstancielles, des personnes signalant des morsures sans fournir de preuves qu'elles avaient été mordues par une araignée hobo, ou n'importe quelle araignée, ont déclaré les chercheurs. Les gens peuvent blâmer d'autres conditions médicales, par exemple les affections cutanées, sur les piqûres d'araignées.

"Les diagnostics de morsure d'araignée sont des diagnostics très pratiques pour de nombreux médecins", a déclaré Vetter. "Ils ne peuvent pas être prouvés faux, et 90 pour cent de tout se guérit de toute façon."

D'autres chercheurs étaient d'accord avec l'idée que les araignées hobo ne sont pas dangereuses.

"Je crois en fait que ce n'est pas du tout une chose réelle que les araignées hobo" aient des morsures qui peuvent tuer les tissus cutanés humains, a déclaré Christopher Buddle, arachnologue à l'Université McGill, qui n'a pas participé à l'étude. "Je pense que cela a été en grande partie presque un canular", a-t-il déclaré à Live Science.

La nouvelle étude, qui a rassemblé des données sur les morsures d'une gamme d'espèces d'araignées, était très précieuse, car les chercheurs ne savent pas grand-chose sur l'importance médicale potentielle de beaucoup de ces espèces, a déclaré Buddle.

Le fait que les chercheurs n'aient trouvé qu'un seul cas de morsure d'araignée hobo et aucune preuve de nécrose cutanée est intéressant en soi, a déclaré Buddle. Ce résultat "suggère que la peur autour de l'araignée hobo a peut-être vraiment été exagérée", a-t-il déclaré.

Les quelques rapports précédents de morsures d'araignées hobo n'ont pas non plus montré de signes de nécrose cutanée, a déclaré Buddle. "Il y a beaucoup de peur autour des araignées qui prolifèrent en ligne et dans les médias, ce qui n'est tout simplement pas justifié", a-t-il déclaré.


Comment gérer les parasites


Adultes matures de Zoropsis spinimana sont des araignées à longues pattes avec des corps d'environ 1/2 à 5/8 pouce de long et une envergure de 1 à 1 1/4 pouce. Une femelle est représentée ici.


Une femelle Zoropsis spinimana araignée. Une araignée mâle aura un abdomen relativement plus petit et des pattes plus longues. Les épines présentes sur la face inférieure des pattes sont visibles sous forme de petits poils dépassant de la partie latérale des pattes.

Au milieu des années 90, Zoropsis spinimana, une grande araignée de la région méditerranéenne, a commencé à apparaître dans les maisons de la région de la baie de San Francisco. Il s'est depuis bien établi dans les parties sud, est et nord de la baie et est devenu un membre permanent de la population d'araignées de Californie. Bien que la distribution connue ne soit pas très étendue, cette araignée habite une partie de l'état qui est densément peuplée d'humains et Zoropsis se trouve régulièrement dans les maisons, ce qui inquiète les personnes qui la rencontrent. Cependant, il est inoffensif pour les personnes. Cette note antiparasitaire a été préparée pour fournir des informations concernant ce résident non autochtone.

Les premiers rapports californiens de Zoropsis spinimana étaient de la région de Sunnyvale dans le comté de Santa Clara en 1992. Depuis lors, l'araignée s'est principalement propagée au nord et à l'est autour de la région de la baie de San Francisco avec des spécimens trouvés dans les comtés de Santa Clara, San Mateo, Alameda, Marin et Santa Cruz. Des scientifiques de la California Academy of Sciences de San Francisco suivent la propagation des araignées. Jusque là, Zoropsis spinimana semble se trouver uniquement dans et autour des habitations humaines. Cependant, il est également possible que cette araignée s'installe dans les zones de végétation naturelle.

IDENTIFICATION ET BIOLOGIE

Adultes matures de Zoropsis spinimana sont des araignées à longues pattes d'environ 1/2 à 5/8 pouces de longueur de corps et avec une envergure de 1 à 1 1/4 pouces. Les femelles ont un corps légèrement plus gros et des pattes plus courtes que les mâles. Pour la plupart, les Zoropsis L'araignée est une araignée brune typique de différentes nuances de brun mélangées à de petites marques noires sur la majeure partie de son corps. À bien des égards, il ressemble à une araignée-loup. Une marque distinctive est une marque noire longitudinale avec plusieurs évasements vers l'extérieur sur la surface supérieure centrale de l'abdomen, près du céphalothorax (la partie de l'araignée à laquelle les pattes s'attachent). Sachez qu'il existe certaines espèces d'araignées-loups qui ont également une marque noire dans cette zone mais le plus souvent, la marque d'araignée-loup est en forme de losange avec une seule fusée au centre. Zoropsis les araignées diffèrent également des araignées-loups dans la disposition des yeux. Zoropsis les yeux sont limités au bord avant du céphalothorax chez les araignées-loups les yeux sont répartis sur le tiers avant du céphalothorax. Zoropsis spinimana peut être distinguée des autres araignées domestiques courantes par ces caractéristiques : son abdomen est allongé (jamais globulaire) et on ne la trouve jamais dans les toiles orbiques suspendues entre les arbres ou sur les porches.

Zoropsis spinimana est une araignée de chasse (comme les araignées-loups), ce qui signifie qu'elle ne tisse pas de toile et n'utilise pas de soie pour maîtriser ses proies. Sa soie est principalement utilisée par la femelle pour couvrir son sac d'œufs. Comme les autres araignées, son régime alimentaire est principalement composé d'insectes. Peu d'informations sont disponibles sur la biologie de cette araignée.

La plupart des spécimens qui ont été soumis pour identification sont des mâles et des femelles matures, ce qui signifie que les gens trouvent des araignées errantes qui recherchent des partenaires ou errent à la recherche de nourriture ou pour d'autres raisons. Des spécimens matures ont été trouvés de septembre à mai et sont couramment rencontrés tout au long de l'hiver. On ne sait pas où les araignées immatures passent les étés ou si cette araignée a besoin de plus d'une saison pour mûrir.

Malgré le fait que cette araignée est assez grande pour être intimidante, Zoropsis spinimana est inoffensif. Aucune araignée de ce genre n'est connue pour être médicalement importante et il n'y a aucun compte vérifié de morsures par cette araignée causant des problèmes médicaux importants.

LA GESTION

Zoropsis les araignées sont inoffensives et leur contrôle est inutile. Ceux que vous rencontrerez seront des adultes errants, vous ne pouvez donc pas faire grand-chose pour les empêcher de se présenter chez vous. Si tu te sens doit Faites quelque chose, les mesures générales de prévention des araignées incluent la réduction de l'encombrement autour de votre maison, ce qui élimine les cachettes que les araignées trouvent attrayantes. L'ajout de coupe-froid autour de la base des portes aidera à empêcher les araignées et les insectes d'entrer dans votre maison. Il est peu probable que vous rencontriez plus d'une de ces araignées à la fois Zoropsis les araignées n'apparaissent pas en groupes ou n'envahissent pas en grand nombre. Capturer et placer l'araignée à l'extérieur mettra probablement fin à votre rencontre avec l'arachnide et n'augmentera pas la probabilité de rencontrer l'araignée plus tard. Vous pouvez retirer une araignée de votre maison en plaçant un bocal dessus et en glissant un morceau de papier sous le bocal afin qu'il scelle l'ouverture du bocal lorsqu'il est soulevé.

LES RÉFÉRENCES

Griswold, C. E. et D. Ubick. 2001. Zoropsidae : une famille d'araignées nouvellement introduites aux USA (Araneae, Entelegynae, Lycosoidea). J. Arachnologie 29:111-113.

Vetter, R. S. 2007. Notes sur les ravageurs : Araignées. Oakland : Univ. Californie Agric. Nat. Rés. Éd. 7442.

INFORMATIONS SUR LA PUBLICATION

Notes sur les ravageurs : Zoropsis spinimana

Auteurs : R. S. Vetter, Entomologie, UC Riverside D. Ubick, Entomologie, California Academy of Sciences, San Francisco.

Produit par le programme IPM de l'Université de Californie à l'échelle de l'État

PDF: Pour afficher un document PDF, vous devrez peut-être utiliser un lecteur PDF.

Programme IPM à l'échelle de l'État, Agriculture et ressources naturelles, Université de Californie
Tous les contenus sont protégés par copyright et copie 2019 Les régents de l'Université de Californie. Tous les droits sont réservés.


9 réflexions sur &ldquo Pourquoi tant de gens ont-ils peur des araignées ? &rdquo

Il y avait beaucoup de théories différentes pour expliquer pourquoi les gens ont peur des araignées, une que j'ai trouvée intéressante et je n'ai même jamais pensé à celle que votre site Web mentionne également, c'est l'idée que les araignées étaient auparavant une menace pour les humains. Je suis tout à fait d'accord pour dire que les médias ont aggravé la peur des araignées et incitent les gens à penser que les araignées sont plus effrayantes qu'elles ne le sont en réalité. They are usually portrayed as evil and dangerous in movies, and even on television they will really on show and talk about the dangerous spiders. While these programs on networks like Discovery are correct, it could lead someone to believe that a lot more spiders are dangerous than what actually is true.

I’ll first admit that for my entire life I have been afraid of spiders. I like how you use meta-analysis in your post and talked about different studies about spiders. I guess you’re right spiders do move around weirdly, but I don’t think that’s the main reason why people are scared of them. Another interesting point that you bring up is the fact that in some parts of the world people aren’t scared of spiders. I found this article and it talks about how elementary school children think that spiders are dangerous. I feel that TV is to blame for many people being misinformed about Spiders. Here the is the article I was talking about, definitely check it out.
http://www.newstatesman.com/sci-tech/2014/01/why-are-we-afraid-spiders

Hi Claire, thanks for your reply that was a really interesting perspective to read. Your psychology professor did the typical progression for getting over a fear, by basically trying to get you to slowly realize that the spider is not as scary as it seems and trying to get you to realize that the fear was all in your head. Were you able to do all of the different steps without an increase in heart rate? If not, at what point were you no longer able to maintain a normal heart rate? Was holding the spider torturous from the very beginning or was it after a certain amount of time that it became torturous? Would you say that your arachnophobia is manageable? Like are you able to go outside and not worry about spiders unless you come into contact with one? That’s interesting that you have a good idea where the fear came from, seems like it’s a combination of learning to hate them from other people as well as a traumatic experience when you were young. Yes, I have seen a picture of a wolf spider before, those spiders are huge!

I have extreme arachnophobia, so this article was very interesting for me to read, but only after shivering and having to get past the first image in your post. My psychology teacher last year attempted to rid me of my chronic fear. Every day, I would spend 30 seconds staring at a picture of a spider and measured my heart rate. After being able to look at the spider picture for that long and having my heart rate be normal, we would progress to one minute and again measure how my heart rate would increase. This would continue to touching a picture of a spider for a period of time, having a spider in a plastic case in the corner of the room, having the plastic case on my desk, and eventually, at the end of the semester, being able to hold the spider in my hand without an increase in heart rate, ridding me of my fear. This strategy did not work for me. Needless to say, I still hate spiders. I got to the point where it was on my desk and could not handle it for an entire class period. Having to touch the spider was torturous, and my teachers plan and experiment failed, but I’m sure this approach works on some people and is an effective way to get over your arachnophobia. I also know where my fear stems from. Like you wrote about in your post, I know where my fear stems from. When I was a child, both of my older sisters were deathly afraid of spiders, influencing my view of them to be deathly scary insects. Also, when I was a baby, I was crawling after a Wolf Spider thinking it was a toy (I do not suggest googling that too see one), and my mother scooped me away screaming. So I believe those events are what made me fear spiders so much today, plus, they are just freaky, hairy, and have six too many eyes. I have tried to cure my fear as your post suggests with no success. However, this post was very interesting for me to read and it can help a lot of other people! It’s important to know where your fear stems from, and different ways it can be cured.
-Claire

Catherine, I do not mind spiders at all but I will still kill them most of the time if they are in the house. Just because that seems like the normal thing to do and just not wanting bugs in general in the house. I found it really interesting that the fact that spiders have two more legs than insects is a big reason why people don’t like them and are fearful of them. I thought the biggest reason by far was the fear of getting bit by them, but that doesn’t seem like a huge concern. This article also says a big reason for the fear is “their angular shaped legs, dark colors and the fact they move unpredictably are all things we are hard-wired to fear. He said studies have shown that people tend to dislike angular shapes and prefer curved ones, have bad associations with dark colors, and prefer creatures we feel we can ‘understand’” (Cohen 2012). It’s interesting how humans can be ‘hard-wired’ to fear certain things.

Michael, I have actually felt a similar sensation before, I knew exactly what you meant when I started reading it. When I was younger I would sometimes get the feeling that ants were crawling on me before falling asleep. I don’t really have an explanation for this, obviously it was just in my mind and not actually happening but I don’t think I used to be scared of ants or anything. So I’m not sure why I experienced this tingling sensation unless there was another reason for it. I tried searching for an article that could explain this, but did not find anything that made sense for me.

This is a great blog, because i do in fact think many people are scared of spiders. I have never liked spiders, but i am usually one to get rid of them shall we say. My mom has always told me they are more scared of me, because i am like a giant to them but i can never shake the feeling of just letting them go. However, i can never seem to get rid of the creepy 8 legged ones that come out of the drain in the sink or in the shower. The way they crawl gives me the chills, especially when they are in the same shower i shower in everyday to get clean. You say that spiders use to be more dangerous to humans in ancient times, but as far as i am concerned, they will always be dangerous to me.

Throughout my entire life I have been petrified of spiders. No matter how big or small whenever one crosses my path I immediately get the chills and feel a tingling sensation going down my body. To some degree I feel as though I have Morgellons Disease, which is the feeling of bugs crawling on you. Here is an link to an article that goes more into detail about it. Click Here


New Translucent Spider Discovered Living in Muddy Indiana Cave

Scientists have discovered a new species of sheet-weaving spider , and it only dwells in one cave in southern Indiana. A s its name suggests, this spider spins flat, tightly-woven, horizontal webs. There are thousands of species of sheet-weavers, and you’ve probably walked through one of their webs by accident some point.

“In the morning when there’s dew on the grass, and you see the little horizontal webs—those are sheet webs,” Marc Milne told Gizmodo. Milne is an arachnologist at the University of Indianapolis who identified the new spider in Indiana.

This new sheet-weaver, dubbed Islandiana lewisi, is most likely not dangerous to humans. It’s only about 2 millimeters long and probably eats other small arthropods, like springtails.

“Springtails are like little lunch sacks for spiders. They’re soft and packed with nutrients,” Milne said. “When the springtails hop into the air, they can land and get stuck in these sheet webs.” Though he hasn’t observed it directly, Milne thinks this is what’s happening in Stygeon River Cave where I. lewisi habitent.

As described in his study published in June in Subterranean Biology, Milne named the new spider lewisi as a nod to his colleague Julian Lewis, an independent isopod taxonomist who first brought his attention to the spiders hiding out in the Indiana cave.

Milne went to see the spiders for himself, and found the cave to be a little treacherous to navigate. “It’s actually a bit of a tight squeeze,” he told Gizmodo. “It’s small and narrow. Y ou have to crawl to get in.”

He added that the cave occasionally floods, leaving it very wet and mucky. But the spiders seemed right at home, spinning their sheet webs between giant, mud-covered boulders. While the spiders had lost some of their pigment and were slightly translucent ( a common trait among light-deprived, cave-dwelling creatures) he noticed their eyes hadn’t shrunk. This le d him to believe the spiders hadn’t occupied the cave as long as many other cave-bound animals we know of—maybe just a few million years as opposed to hundreds of millions of years.

Thought it may seem strange that a new species of spider has been lurking undetected in Indiana, Milne says it’s a misconception that all new spiders are going to be found in sparsely populated areas .

“When people think of new spiders being discovered, they think of the Amazon or the ice underneath Antarctica,” he said. “But even in our backyard, there are a lot of new, undiscovered organisms that we don’t know much about. People think we know everything about the organisms in the Midwest and the United States because we’ve scoured the land, but in reality, we haven’t. A lot of groups are really understudied. Spiders are just one of them.”


Believe it or not, there is no “most poisonous spider” because spiders are venomous, not poisonous. Zoologists and veterinary scientists distinguish “poisonous” from “venomous” depending on the delivery mechanism of their toxins. Since spiders willfully inject toxins, they are considered venomous.

Though the toxicology is complicated, we present the title of most venomous spider in the world so you can justify your fear of all spiders by identifying the deadliest eight-legged creeper.

Atrax robustus, also known as the Sydney funnel web spider, has venom so potent, it can kill in just 15 minutes. While females are normally the fiercer sex among spiders, it’s just the males who possess this wickedly deadly venom.

Sydney Funnel-Web Spiders

Male funnel web spiders only grow to be a couple inches across, but they build their namesake funnel webs up to two feet underground. By digging a hole, and then lining it with sticky silk, they can trap wandering prey and ambush with great effect, all while having a sturdy underground fortress layered with web to retreat into.

Venin

These spiders deliver venom with their large fangs, capable of piercing fingernails and shoe-leather. A bite first causes extreme pain at the site of injection, and within minutes the neurotoxic effects begin to appear. Symptoms include vomiting, profuse sweating, drooling, crying, muscle spasms and an accelerated heart rate with low blood pressure. Though only 10% of severely envenomed patients fall unconscious or into a coma, this outmatches nearly all other spiders in the world.

Bites by the Sydney funnel web spider are considered life-threatening due to the speed at which the venom works. Doctors tell patients to capture and bring the spider in with them to the emergency room if possible.

Bien que le Atrax robustus’s venom is quite damaging to humans and other primates, it has little effect on other mammals, like rabbits, which are actually used to produce anti-venom.

Intention

It may not surprise you, but to find the world’s most toxic spider, you have to go to Australia, particularly its largest city. Curiously, it seems as though this deadly spider specifically chose the densest human population center on the entire continent to use as its sole habitat. The funnel web spider only lives in about a 60-mile radius around the city, not in the remote Outback of Australia.

A possible reason for the increased toxicity among males, they wander the forest floor and city suburbs looking for a mate. These spiders are also incredibly aggressive towards people, preferring to pounce on a possible predator rather than flee or hide. It’s this increased interaction with people combined with their ornery behavior that has led to their high envenomation rate.

The Deadly Spider Myth

Bien que le Atrax robustus is the deadliest spider in the world, deadly spiders, in general, are rare. Only 1 in 10 people bitten by Atrax require medical intervention, and since the introduction of anti-venom, not a single person has been killed by this venomous spider. Before that, only 14 deaths were blamed on Atrax.

In comparison, you’re more likely to be struck by lightning than you are to suffer a fatal spider bite and close to 73,000 times more likely to be killed by a human than a spider-related injury.