Informations

Y a-t-il un cas vérifié d'« involution » ?

Y a-t-il un cas vérifié d'« involution » ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je sais qu'à proprement parler le terme "involution" se référant à la théorie de l'évolution n'a aucun sens. Les organismes continuent d'évoluer et de changer avec le temps, c'est tout.

Mais la situation suivante pourrait parfaitement se produire :

Certains événements amènent certains organismes à développer certaines caractéristiques qui permettent une meilleure survie, mais avec le temps, cet événement s'arrête et ce qui était auparavant et un avantage pour ces organismes, maintenant c'est un inconvénient, et pour s'adapter à la nouvelle situation, ce qu'ils font c'est exactement supprimez ces caractéristiques et elles finissent par être exactement les mêmes qu'avant le changement. On pourrait considérer qu'ils ont "involué".

Existe-t-il des exemples vérifiés ? (Pas seulement comme théorie, des exemples d'organismes où cette "involution" a été observée). Je m'intéresse particulièrement aux organismes "complexes", je pense que ce n'est pas si farfelu que cela arrive à des organismes comme les bactéries, les virus ou autres. Mais pour les organismes plus "complexes", je suppose que c'est trop une coïncidence.

Edit : je mets un exemple pour clarifier :

Imaginons que nous ayons une énorme quantité de plantes de la même espèce qui peuvent pousser extrêmement vite (de la manière dont elles pourraient simuler 100000 ans d'évolution en une heure) et que nous ayons pour elles une atmosphère qui est la même que celle actuelle. (Pas réaliste, mais faisons l'expérience de pensée). Nous avons également mis certaines de ces plantes à part.

Petit à petit, nous allons changer tout le dioxyde de carbone dans cette atmosphère avec quelque chose, comme, par exemple, de l'azote, il faut s'attendre à ce qu'avec le temps, certaines plantes semblent mieux utiliser l'azote, au moins jusqu'au point où elles peut survivre, car le dioxyde de carbone est de plus en plus bas et les plantes non adaptées finissent par mourir.

Quand on n'a finalement que des usines de traitement de l'azote on commence l'inverse, on commence à se remplir petit à petit de dioxyde de carbone, c'est s'attendre à ce que le contraire se produise.

Maintenant, si un biologiste observait les plantes qui ont été mises à part au début et les nouvelles plantes créées, il ne serait pas en mesure de dire d'où vient chaque plante, à moins qu'il ne sache qu'elles ont été séparées pour faire l'expérience.


"Exactement le même" ne vole probablement pas, simplement parce qu'il y a tellement de variations possibles, mais pour un exemple assez évident, considérons les oiseaux. Leurs ancêtres ont évolué en vol : certains oiseaux modernes (autruches, émeus, kiwis, etc.) ont perdu cette capacité, bien que leurs ailes vestigales ne se soient pas transformées en pattes. Mais considérez le lien évolutif entre les oiseaux et les dinosaures théropodes, et combien d'entre eux (par exemple T. rex) avaient des membres antérieurs vestigaux.

Un autre exemple serait les dauphins et les ichtyosaures, qui sont tous deux "impliqués" indépendamment des créatures terrestres sous une forme similaire au poisson ancestral.

Mais bien sûr, ni l'un ni l'autre n'est vraiment une "involution" dans le sens d'inverser un chemin évolutif. Ce sont des cas d'organismes explorant de nouvelles voies évolutives, où les pressions environnementales (telles que le besoin de rationalisation pour se déplacer efficacement dans l'eau) les font ressembler à une forme ancestrale.