Informations

Est-ce que des amphibiens commencent leur vie sur terre ?


La plupart des amphibiens - du moins, tous ceux que je connais - commencent leur vie dans l'eau (au moins, après leur éclosion). Ils passent ensuite du temps à mûrir avant de s'aventurer sur la terre ferme, où ils peuvent se reproduire. Le cycle recommence.

Existe-t-il des cas où l'inverse est vrai, c'est-à-dire qu'un jeune amphibien commence sa vie sur terre avant de s'aventurer dans l'eau à l'âge adulte ?

Wikipedia laisse entendre que cela peut être le cas, mais ne fournit pas d'exemples :

Les amphibiens commencent généralement sous la forme de larves vivant dans l'eau, mais certaines espèces ont développé des adaptations comportementales pour contourner cela.


Depuis le wiki :

La plupart des amphibiens pondent leurs œufs dans l'eau et ont des larves aquatiques qui subissent une métamorphose pour devenir des adultes terrestres

Cela suggère clairement que tous ne le font pas.

Voici quelques cas intéressants auxquels je pourrais penser :

  • Les crapaud sage-femme commun porter les œufs sur le dos. Les œufs ne sont pas nécessairement submergés par l'eau alors.

  • A ma connaissance, le salamandre suintant ont des larves terrestres mais elles ne se nourrissent pas avant d'avoir atteint l'âge adulte.

  • Les salamandres sans poumons a un stade larvaire qui se trouve dans l'œuf. Lorsque l'œuf éclot, l'individu qui en sort est déjà un adulte.


On peut soutenir que, puisque cette grenouille passe tout le stade larvaire à l'intérieur d'une cruche sur terre, elle a commencé son cycle de vie sur terre.

Un groupe de zoologistes de Conservation International a déclaré avoir trouvé les grenouilles au bord de la route à Bornéo, près d'un parc national. Ils étaient très difficiles à localiser en raison de leur petite taille, mais les scientifiques ont suivi les cris bruyants de la grenouille (vous pouvez en écouter quelques-uns ici) et les ont découverts vivant parmi les plantes en pichet. Ils pondent leurs œufs à l'intérieur des cruches et les têtards grandissent en nageant dans les minuscules mares d'eau de pluie qui s'accumulent au fond de ces plantes. Alors que la plupart des espèces de pichets sont carnivores, celles que préfèrent ces minuscules grenouilles ne mangent que des feuilles - en fait, les grenouilles aident très probablement à décomposer les feuilles et à faciliter la digestion de la plante.


La grenouille des mousses est un exemple de grenouille qui pond des œufs sur terre et les têtards se développent pendant plusieurs mois dans la masse d'œufs parmi la mousse.

La grenouille des mousses est une grenouille des plus inhabituelles en ce sens que les têtards se développent sur terre. La reproduction a lieu de novembre à février. Quatre à 16 gros œufs sont pondus dans des touffes de sphaigne ou de lichen et les têtards se développent à l'intérieur de l'œuf. Après l'éclosion, les têtards ne se nourrissent pas, mais passent les 9 à 10 mois suivants de développement dans un fluide dérivé des capsules d'œufs brisées (une masse gélatineuse).

Source : http://www.parks.tas.gov.au/index.aspx?base=5258


Lorsqu'un amphibien naît, il sort d'un œuf pondu dans un étang ou dans une mare d'eau. Ils sortent de l'œuf avec des branchies pour pouvoir respirer sous l'eau et ils ont aussi des nageoires pour pouvoir nager. Ils commencent leur vie en ressemblant à un poisson.

Lorsqu'un amphibien sort d'un œuf, il ressemble à un poisson et est capable de nager et d'avoir des branchies. En grandissant, ils passent par ce qu'on appelle la métamorphose. La métamorphose, c'est quand un corps subit différents types de changements. Les changements apportés par le corps d'un amphibien sont importants pour sa survie. Ils commencent à développer des poumons pour pouvoir respirer hors de l'eau. Ils ont également des jambes, puis plus tard, ils peuvent perdre leurs jambes et devenir un type d'animal complètement différent.


Tout sur les amphibiens

Le mot amphibien est un mot grec. C'est la combinaison du monde « amphi », qui signifie double, ou des deux, et du mot « bio », qui signifie vie. La traduction serait « des deux genres de vie ». Cette définition fait référence au fait que la plupart des amphibiens vivent leur vie en deux étapes différentes dans deux environnements différents… l'eau et la terre, d'abord en tant que têtards puis en tant que grenouilles adultes terrestres.

C'est vrai pour de nombreuses espèces, mais il y a beaucoup d'amphibiens qui ne suivent pas cette stratégie de vie. Certaines salamandres n'ont pas de stade larvaire aquatique. Certains amphibiens sont entièrement aquatiques et ne se métamorphosent pas en adultes (axolotls).

Combien y a-t-il d'amphibiens dans le monde ?

En septembre 2012, il y avait 7 037 espèces d'amphibiens connues. Ils se répartissent comme suit : Anoures (grenouilles et crapauds :) 6 027 dans 53 familles. Caudata (salamandres) : 639 dans 10 familles. Gymnophiona (Céciliens) : 191 dans 10 familles.

Comment respirent les amphibiens ?

La plupart des amphibiens respirent par les poumons et leur peau. Leur peau doit rester humide pour qu'ils absorbent l'oxygène afin qu'ils sécrètent du mucus pour garder leur peau humide (s'ils deviennent trop secs, ils ne peuvent pas respirer et mourront). L'oxygène absorbé par la peau entrera dans les vaisseaux sanguins directement à la surface de la peau qui fera circuler l'oxygène vers le reste du corps. Parfois, plus d'un quart de l'oxygène qu'ils utilisent est absorbé directement par la peau. Les têtards et certains amphibiens aquatiques ont des branchies comme les poissons qu'ils utilisent pour respirer. Il y a quelques amphibiens qui n'ont pas de poumons et ne respirent que par la peau.

Les amphibiens peuvent-ils sentir ?

Oui, les amphibiens peuvent sentir. Ils ont de minuscules ouvertures sur le toit de leur bouche appelées narines externes qui absorbent différentes odeurs directement dans leur bouche. Les narines externes les aident également à respirer, tout comme le font nos nez. Chez certaines espèces, comme de nombreuses salamandres, elles dépendent d'indices chimiques appelés phéromones pour s'accoupler.

Les amphibiens ont-ils des dents ?

Oui, beaucoup d'amphibiens ont des dents. Cependant, ils n'ont pas le même type de dents que nous. Ils ont ce qu'on appelle des dents vomériennes qui ne sont situées que sur la mâchoire supérieure et ne se trouvent que dans la partie antérieure de la bouche. Ces dents sont utilisées pour retenir les proies et non pour mâcher ou déchirer des proies. Les amphibiens avalent leurs proies entières, ils n'ont donc pas besoin de dents pour les mâcher. Ils sont appelés vomérine car ils se trouvent dans l'os facial appelé vomer.

Que mangent les amphibiens ?

Les amphibiens mangent à peu près tout ce qu'ils peuvent tenir vivants dans leur bouche ! Cela inclut les insectes, les limaces, les escargots, les autres grenouilles, les araignées, les vers, les souris ou même les oiseaux et les chauves-souris (si la grenouille est assez grande et l'oiseau ou la chauve-souris assez petit). Quelques espèces ne mangeront qu'un seul aliment particulier, comme certaines petites grenouilles pourraient se spécialiser sur les fourmis ou les termites. Certaines grenouilles/crapauds particulièrement voraces, comme le crapaud de canne, sont connus pour manger des aliments non vivants tels que des aliments pour chiens ou chats ! Les amphibiens aquatiques mangent des insectes, d'autres amphibiens, notamment des têtards, des poissons et de petits organismes aquatiques. Il n'y a qu'une seule espèce de grenouille connue qui est en fait végétarienne : la rainette brésilienne mange des fruits et des baies !

Que mangent les têtards ?

La plupart des têtards mangent des plantes et des algues dans l'eau. Ce sont des brouteurs importants dans les systèmes aquatiques car ils contribuent au recyclage des nutriments et au contrôle des populations d'algues, ce qui contribue à maintenir la santé des écosystèmes d'eau douce. Parfois, les têtards se mangent les uns les autres, surtout si les ressources alimentaires sont faibles. Certains têtards mangent des larves d'insectes et de minuscules organismes qui se trouvent dans l'eau.

Les amphibiens ne sont-ils actifs que la nuit ?

Bien que de nombreuses espèces ne soient actives que la nuit, certaines sont actives le jour. Les amphibiens sont généralement actifs la nuit car ils sont plus difficiles à voir et peuvent éviter d'être mangés. Il est également plus facile d'éviter le dessèchement lorsque le soleil ne brille pas sur eux. Les amphibiens vénéneux aux couleurs vives sont souvent actifs pendant la journée. Des couleurs vives sur un animal avertiront les prédateurs qu'ils sont venimeux, ils n'ont donc pas à s'inquiéter des prédateurs. Ils évitent de se dessécher en vivant dans les forêts ou les sous-bois où il fait humide et où le soleil n'arrive pas à les dessécher.

Les amphibiens hibernent-ils ? Que font les grenouilles/salamandres en hiver ?

Oui, il y a beaucoup d'amphibiens qui hibernent. Les amphibiens n'aiment pas les températures extrêmes. Pendant les mois d'hiver froids dans les zones non tropicales, la plupart des amphibiens hibernent dans la boue au fond de l'eau ou creusent dans le sol pour hiberner. Certains amphibiens se cachent dans les fissures des rondins ou entre les rochers pendant l'hiver. Ils ralentissent leur métabolisme et leurs battements cardiaques et survivent grâce aux réserves corporelles stockées tout au long de l'hiver. Certaines espèces de grenouilles peuvent même survivre à des températures glaciales en maintenant un niveau élevé de glucose dans leur sang qui agit comme un antigel. Certaines grenouilles gèlent, comme leur vessie, mais leur sang et leurs organes vitaux ne gèlent pas. Le cœur peut arrêter de battre et la grenouille peut arrêter de respirer, mais quand elle dégèlera, elle sera toujours en vie.

Tous les amphibiens sont-ils toxiques ?

Non, seules certaines espèces d'amphibiens sont vénéneuses. Habituellement, ils sont de couleur vive pour avertir les prédateurs de leur nature toxique. La plupart des amphibiens sécrètent des produits chimiques de leur peau pour leur donner un goût désagréable aux prédateurs ou rendre leur manipulation difficile. Ces sécrétions peuvent être glissantes ou collantes et irritantes pour la peau.


5. Faites une liste des amphibiens qui devraient être trouvés dans votre localité. Identifiez-en cinq et dites où vous les avez trouvés. OU Recueillez des images ou faites un croquis de cinq amphibiens différents que vous pouvez identifier et dire où ils se trouvent.

Une recherche sur Internet devrait trouver une liste d'amphibiens parrainée par le gouvernement ou une université dans votre région. Vous pouvez également rechercher un guide de terrain sur les amphibiens qui se concentre sur votre province, état, pays ou région. Vous devez définir votre "localité" de la manière qui correspond le mieux à la liste que vous trouvez. Par exemple:

À faire:
Étendre cette section pour inclure plus d'espèces

La description: Les caeciliens manquent complètement de membres, ce qui fait que les plus petites espèces ressemblent à des vers, tandis que les plus grandes espèces mesurent jusqu'à 1,5 mètre de long. ressemblent à des serpents. La queue est courte ou absente. Ils ont un crâne solide, avec un museau pointu utilisé pour se frayer un chemin à travers le sol ou la boue.[2] Chez la plupart des espèces, le nombre d'os dans le crâne est réduit et fusionné, et la bouche est en retrait sous la tête. En raison de leur vie souterraine, les yeux sont petits et recouverts de peau pour se protéger, ce qui a conduit à l'idée fausse qu'ils sont aveugles. Ce n'est pas strictement vrai, bien que leur vue soit limitée à une simple perception de la lumière sombre. Tous les céciliens possèdent une paire de tentacules, situés entre leurs yeux et leurs narines. Ceux-ci sont probablement utilisés pour une deuxième capacité olfactive, en plus de l'odorat normal basé sur le nez.

Habitat: Le crapaud de canne habite les prairies ouvertes et les bois, et a affiché une "préférence distincte" pour les zones qui ont été modifiées par l'homme, telles que les jardins et les fossés de drainage. Dans leurs habitats d'origine, les crapauds peuvent être trouvés dans les forêts subtropicales.
Type de reproduction sexuée : Le crapaud de canne est un reproducteur prolifique, les femelles pondent des pontes en une seule touffe avec des milliers d'œufs.
Habitudes alimentaires: Son succès reproducteur est en partie dû à une alimentation opportuniste : il a un régime, inhabituel chez les anoures, composé à la fois de matière morte et de matière vivante. La plupart des grenouilles identifient leurs proies par le mouvement, et la vision semble être la principale méthode par laquelle le crapaud de canne détecte les proies. Cependant, le crapaud de canne peut également localiser la nourriture en utilisant son odorat. Ils mangent une large gamme de matériel en plus des proies normales de petits rongeurs, reptiles, autres amphibiens, oiseaux et une gamme d'invertébrés, ils mangent également des plantes, de la nourriture pour chiens et des ordures ménagères.
Maladies et dommages aux humains : Le crapaud a des glandes venimeuses et les têtards sont très toxiques pour la plupart des animaux (y compris le bétail) s'ils sont ingérés. Il y a même eu des décès humains dus à la consommation de crapauds de canne. Le crapaud de canne est maintenant considéré comme un ravageur et une espèce envahissante dans bon nombre de ses régions introduites. C'est un gros problème dans les zones où il a été introduit car les animaux locaux ne sont pas conscients du danger qu'il leur pose.

La prévention: En raison de son appétit vorace, le crapaud a été introduit dans de nombreuses régions du Pacifique et des îles des Caraïbes comme méthode de lutte contre les parasites agricoles. Le crapaud de canne a ses utilisations, notamment dans les médicaments, le cuir et la recherche scientifique. La Florida Fish and Wildlife Conservation Commission recommande aux résidents de les tuer.

Habitat: à la fois la savane humide et sèche, les prairies de montagne, les lisières des forêts et les habitats agricoles. On le trouve souvent près des rivières, où il se reproduit également. Ce n'est pas une espèce forestière mais en zone forestière on la trouve encore dans les habitats dégradés et les villes (y compris les jardins).
Type de reproduction sexuée : Pond des œufs
Habitudes alimentaires: bogues, etc.
Maladies et dommages aux humains : Aucun vraiment, les crapauds sont utiles aux humains en général, mais une surabondance de grenouilles a rendu la vie difficile aux Égyptiens juste avant l'Exode.


Catalogue de bestioles

Amphibiens comprennent les grenouilles, les crapauds (en fait une famille de grenouilles) et les salamandres. Les amphibiens sont des vertébrés, ils ont donc un squelette osseux. La plupart des amphibiens vivent une partie de leur vie sous l'eau et une partie sur terre. Les amphibiens se reproduisent en pondant des œufs qui n'ont pas une peau douce, pas une coquille dure. La plupart des femelles pondent des œufs dans l'eau et les bébés, appelés larves ou têtards, vivent dans l'eau, utilisant des branchies pour respirer et trouvant de la nourriture comme le font les poissons. À mesure que les têtards grandissent, ils développent des pattes et des poumons qui leur permettent de vivre sur terre. Ce grand changement est appelé « métamorphose ». Même après avoir changé, les amphibiens ont toujours une peau douce et humide et presque tous doivent vivre dans des endroits humides pour ne pas se dessécher.

Tous les amphibiens sont des prédateurs d'autres animaux et mangent souvent tout animal assez petit pour être avalé entier. La plupart ne peuvent manger que des invertébrés, mais certains amphibiens plus gros mangent de petits poissons, d'autres amphibiens ou même de petits mammifères.

Tous les amphibiens sont à sang froid, comme les poissons, les serpents, les lézards et les tortues. Sang froid signifie que les animaux ne peuvent pas contrôler leur température avec la chaleur corporelle et doivent utiliser la chaleur du soleil ou de leur environnement pour rester au chaud. La plupart des amphibiens vivent au sol dans les zones humides ou les forêts, mais certains vivent dans les arbres, et quelques espèces peuvent survivre dans les déserts et autres habitats secs. La plupart des espèces d'amphibiens vivent dans des climats chauds et humides, seules quelques espèces peuvent survivre dans le Michigan.

. "Amphibia" (En ligne), Animal Diversity Web. Consulté le 22 juin 2021 sur http://www.biokids.umich.edu/accounts/Amphibia/

BioKIDS est parrainé en partie par l'Initiative de recherche en éducation interagences. Il s'agit d'un partenariat entre l'école d'éducation de l'université du Michigan, le musée de zoologie de l'université du Michigan et les écoles publiques de Detroit. Ce matériel est basé sur des travaux soutenus par la National Science Foundation sous Grant DRL-0628151.
Copyright © 2002-2021, Les Régents de l'Université du Michigan. Tous les droits sont réservés.


Mots à connaitre

Estimation : État d'inactivité pendant les mois chauds et secs de l'été.

Gilles : Organe du corps capable d'obtenir de l'oxygène à partir de l'eau.

Hibernation: État de repos ou d'inactivité pendant les mois froids d'hiver.

Invertébré: Un animal sans colonne vertébrale.

Larve: Un animal dans sa forme précoce qui ne ressemble pas au parent et doit passer par une métamorphose, ou changer, pour atteindre son stade adulte.

Vertébré: Un animal ayant une colonne vertébrale.

Tous les amphibiens ne suivent pas ce modèle de reproduction. Certaines salamandres vivent toute leur vie sur terre, où elles donnent naissance à des petits vivants pleinement formés. D'autres pondent leurs œufs dans des endroits humides sur le sol de la forêt, où ils éclosent en tant que versions minuscules des adultes. Certains tritons conservent leurs branchies externes tout au long de leur vie. Le triton à points rouges de l'est de l'Amérique du Nord passe son stade juvénile sur terre comme le triton rouge, retournant à l'eau pour se développer et vivre comme un adulte.


Biologie : Finales du semestre A

>Nucleus = contient les chromosomes qui ont l'ADN qui sont les plans de la cellule entière.

>Ribosome = fabrique la protéine (situé dans le cytoplasme, près du noyau.)

>Mitochondries = Convertit le sucre en énergie (l'ATP est cette énergie !)

>(Le réticulum endoplasmique rugueux A des ribosomes, contrairement au réticulum endoplasmique lisse.)

>Réticulum endoplasmique = Traite la protéine

>Appareil de Golgi = Emballez et expédiez des protéines et d'autres objets.

>Vous avez besoin de glucose + d'oxygène -> de dioxyde de carbone + d'eau + d'énergie (ATP)

>La glycolyse convertit le glucose en pyruvate

>Le cycle de Krebs utilise le pyruvate pour recharger les batteries (NADH & FADH2)

>NADH & FADH2 contiennent les électrons. (Une fois épuisés, ils retournent dans le cycle de Krebs pour se recharger.)

>Lorsque NADH & FADH2 sont déchargés, ils deviennent NAD+ et FADH+

>La chaîne de transport d'électrons TRANSPORTE les électrons du NADH et du FADH2 (elle convertit également essentiellement les ÉLECTRONS en ATP.)

>La métaphase est lorsque les chromosomes s'alignent au milieu.

>Anaphase est la séparation des chromatides sœurs. (Les fibres de broche s'accrochent aux chromosomes et elles déchirent les chromosomes.)

>La télophase correspond à la croissance du noyau.

>Haploïde = 1 copie de chromosomes. (Seulement dans les cellules sexuelles. 23 paires de chaque HAPLODE de vos deux parents créent 46 paires qui est DIPLODE)

>Ce processus produit des cellules sexuelles HAPLOIDDES (sperme et ovule)

>Tetrad est le croisement de la méiose.

>La méiose 1 est exactement comme la mitose.

>Lorsque le croisement se produit, les informations sont échangées entre les deux chromosomes.

>Les historiques sont l'endroit où l'ADN est enroulé.

>Les centromères sont légèrement décalés par rapport au centre des chromosomes. (Il ancre tout, et c'est là que les fibres de la broche s'enclenchent.)

>Les liaisons covalentes sont des liaisons très fortes qui aident la structure à ne pas s'effondrer.

>Les bases sont maintenues par des liaisons hydrogène.

>L'ADN est suffisamment solide pour ne pas s'effondrer, mais il est suffisamment faible pour être décompressé.

>tRNA lit les codons et attache les acides aminés.

>Chaque 3 lettres sont des CODONS. (Les codons sont des instructions très spécifiques pour AMINO ACID.)

>Xylem et Phloem aident à transporter l'eau.

>Les gymnospermes fabriquent des cônes. (Ceux-ci ne dispersent pas les graines aussi bien que les spermatophytes, alors ils se contentent de faire beaucoup d'eux-mêmes et s'allongent simplement sur le sol.)

>Le phototropisme est la croissance vers la lumière.

>Le gravitropisme se produit lorsque les racines poussent vers le bas et les tiges poussent vers le haut.

>Le thigmotropisme se produit lorsqu'il se déplace/se développe en réponse au toucher.

>La classification de Linnaeus est basée sur les attributs physiques et le groupe de taxons

>La phylogénie consiste à classer en fonction de l'historique de l'évolution d'un groupe.

>Deux types d'animaux dans ce phylum sont Trichoplax adhaerens ET Treptoplax reptans.

>2-3mm de diamètre et ont des corps spongieux

>Vivre dans des habitats marins tropicaux et subtropicaux

>Mange en engloutissant sa nourriture, un processus connu sous le nom de phagocytose

> Se déplace avec des pseudopodes, a un type de mouvement libre et est capable de changer la forme de son corps pour les aider à se déplacer en glissant.

>Reproduire par bourgeonnement

>Sont essentiellement un amas de cellules en suspension dans une substance gélatineuse appelée mésohyle qui maintient toutes les cellules ensemble.

>Ostia sont ces pores à la surface de l'éponge qui sont le site d'entrée de l'eau (l'eau transporte avec elle la nourriture de l'éponge, qui est constituée de minuscules organismes unicellulaires, tels que le plancton et les algues.)

>Les choanocytes permettent aux nutriments de filtrer et de nourrir l'éponge.

>Les amibes se déplacent comme des amibes dans le mésohyle, récupérant les nutriments des choanocytes qui ont digéré les particules de nourriture. (Les amibocytes fournissent les nutriments aux autres cellules de l'éponge.)

>Oscula sont les grandes ouvertures sur le dessus de l'éponge qui permettent aux déchets de sortir.

>Les cellules épidermiques sont des cellules de couleur beige qui sont étroitement emballées pour former une couche externe protectrice pour l'éponge.

>Les éponges se reproduisent de manière asexuée

>La mue (processus par lequel les éponges peuvent se débarrasser de petits morceaux de leur corps qui se transforment ensuite en éponges adultes.)

>Bourgeonnage (L'éponge a une excroissance qui se développe jusqu'à ce qu'elle soit assez grande pour se séparer de l'éponge parent.)

>Formation de gemmules (sont capables de former des gemmules, qui sont des amas d'amibocytes recouverts d'un revêtement protecteur.)

>Les éponges hermaphrodites peuvent produire les deux types de gamètes : les œufs et le sperme.

>Libération du sperme Les spermatozoïdes d'une éponge sont libérés et pénètrent dans une autre éponge par les mêmes ouvertures par lesquelles l'eau et la nourriture pénètrent - ostia.

>Fécondation des ovules les spermatozoïdes passent ensuite dans le mésohyle, où se trouvent les ovules. Le sperme féconde les ovules. Les œufs se transforment ensuite en larves, qui sont des zygotes éponges.

>En face de leur extrémité d'attache, ou base, se trouvent des tentacules, qui sont disposés autour de la bouche du cnidaire.

>Médusas = en forme de parapluie, tentacules suspendus sous le corps, entourant la bouche, capables de nager

>Les cnidocytes sont les cellules urticantes des cnidaires. (Ils sont aussi la caractéristique distinctive
de tous les animaux du phylum Cnidaria.)

>Les nématocystes sont de minuscules harpons barbelés enroulés qui agissent comme un déclencheur pour libérer une force rapide et violente. (Ils contiennent des produits chimiques parfois toxiques.)

>Le cnidaire met de la nourriture dans sa bouche en utilisant ses propres tentacules.

>Les cnidaires peuvent digérer des aliments plus gros que leurs propres cellules individuelles, à l'aide de la cavité gastro-vasculaire.

>Gastrovasculaire La cavité sécrète des enzymes dans la cavité et décompose les aliments.

>Les déchets sortent de la bouche de la même manière que les aliments sont entrés.

>Il existe trois classes, les hydrozoaires, les scyphozoaires et les anthozoaires.

>La taille peut aller de 50 micromètres à un peu plus de 2 millimètres.

>Les têtes ont l'apparence d'une "roue" et sont recouvertes de "projections semblables à des cheveux" appelées cils. (Cilia est également considérée comme s'appelant "corona" car en latin cela signifie "couronne.")

>Le trophée est considéré comme la seule partie "ferme" du corps d'un rotifère, c'est la seule partie qui peut se fossiliser (devenir un fossile.) Le trophée est également considéré comme les "mâchoires" du rotifère.

>Le tronc est essentiellement le corps du rotifère et c'est une structure extensible en forme de tube qui permet au rotifère de s'étirer.

>La dernière partie du corps d'un rotifère est le pied. Le pied est utilisé pour se propulser dans son environnement ou pour s'attacher à une variété de structures.

>Les colonies sont des groupes de rotifères qui vivent à proximité les uns des autres pour une meilleure chance de survie.

>Le pharynx est le tube où la nourriture est mâchée.

>Mastax est le tube digestif.

>Les rotifères ont un cerveau compact situé juste au-dessus des nerfs mastax partant du cerveau et s'étendant à travers le corps de l'animal.

>Coelom = véritable cavité corporelle contenant du liquide et tapissée de tissu mésodermique.

>Tous les mollusques (à l'exception des bivalves) ont une radula, qui est une structure semblable à une langue située dans la bouche pour accrocher des objets pour se nourrir.

>Presque tous les mollusques ont une ou deux coquilles. La coque agit comme un exosquelette solide et dur pour soutenir et protéger le corps mou en dessous.
>La nourriture est décomposée et les nutriments sont absorbés par les cellules qui tapissent le tube digestif.

>Le but du système circulatoire est de transporter les nutriments et l'oxygène à toutes les cellules du corps.

>Le système excréteur est impliqué dans la libération des déchets liquides du corps.

>Le système respiratoire est spécialisé dans l'absorption d'oxygène de l'environnement.

>Les gastéropodes ont des coquilles différentes selon le type, ils sont terrestres, ils se déplacent avec leur "pied", ils (sauf les bivalves) utilisent leur radula pour manger, et ont une paire de tentacules avec des yeux aux extrémités qui sont légers et sensibles au toucher.

>Les bivalves ont deux coquilles, ils vivent à la fois dans l'eau douce et dans l'eau salée, la majorité des bivalves sont sessiles, ils n'ont pas de radula donc ils se nourrissent avec leurs branchies, et ils sentent l'environnement avec leurs faisceaux de cellules nerveuses sensibles à la lumière et au toucher.

>Les vers plats (plathelminthes) et les vers ronds (nématodes) sont les vers les plus simples et sont des parasites.

>Les vers plats sont les plus simples de tous les vers car ils n'ont pas les systèmes respiratoire et circulatoire.

>La structure riche en endosquelette calcique est constituée d'unités squelettiques appelées osselets. (C'est ce qui leur donne l'apparence épineuse.)

>Hachures des larves, et les larves d'échinodermes ont une symétrie bilatérale car elles peuvent être divisées en deux.

>Radially Symetrical comme ADULTES.

>Symétrie pentaradiale (cinq parties du corps ramifiées.)

>Système vasculaire aquatique, qui est un réseau de vaisseaux aquatiques.

>L'eau de mer pénètre dans l'échinoderme par le tamis, qui est un filtre à calcium qui empêche l'entrée de grosses particules.

>L'eau de l'océan se déplace vers le canal radial, qui est une voie qui fait circuler l'eau dans tout le corps de l'échinoderme.

>À partir du canal radial, des vaisseaux d'eau plus petits se ramifient dans tout le corps de l'animal, menant aux pieds tubulaires.

>Lorsque les ampoules sont fermées, la pression de l'eau augmente et les pieds du tube s'étendent.

>Les échinodermes ont un tissu collagène mutable, qui peut modeler l'animal dans n'importe quelle position et verrouiller. (Le mécanisme de verrouillage est contrôlé par le tissu conjonctif appelé collagène.)

>Les notochordes sont des structures flexibles en forme de tige (dans la plupart des structures, la notochorde se développe en vertèbres.)

>3 Sous-phyla des chordés Urochordata, Cephlochordata et Vertebrata

>Les membres du sous-embranchement Urochordate sont tous des tuniciers, qui sont des cordés marins (comme les ascidies) qui n'ont pas de colonne vertébrale à l'âge adulte.

>Les membres du sous-embranchement Cephlochordata sont tous des espèces différentes de lancelets (un chordé ressemblant à un poisson). « Cephlochordata » signifie littéralement « vertèbres de la tête », ce qui décrit la caractéristique clé de toutes les lancettes : la colonne vertébrale s'étend dans la région de la tête.

>Certains scientifiques appellent les membres du sous-phylum Vertebrata "Craniata", car tous les animaux qui appartiennent à ce sous-phylum ont un squelette de tête, le crâne.
À l'intérieur du crâne protecteur se trouve un cerveau bien développé.

>Dans la plupart des embryons de cordés, le cordon nerveux dorsal se transforme en cerveau et en nerfs rachidiens (moelle épinière). Les nerfs rachidiens transportent des informations sensorielles, telles que la douleur, du corps au cerveau.

>D'autres structures embryonnaires sont les fentes pharyngées, qui donnent naissance à des structures dans la tête d'un chordé. (Pour les poissons, ils se transforment en branchies, et pour les humains, ils se transforment en conduits auditifs et trompes d'Eustache.)

>La queue post-anale est une extension musculaire du corps qui passe au-delà de l'ouverture anale, où la plupart des déchets solides sortent du corps du chordé. (Chez certains cordés, comme les humains, la queue post anale n'est présente que dans le développement embryonnaire.)

>Système circulatoire fermé, le sang est toujours enfermé dans un vaisseau. Le sang est pompé dans tout le corps du cordé par un cœur.

>Un nerf spinal contrôle un groupe de muscles squelettiques, le myotome. Dans les embryons, les myotomes se développent en muscles du dos, de l'abdomen, des bras et des jambes.

>Le poisson sans mâchoire = les épines dorsales sont les ancêtres de tous les tétrapodes

>Le poisson sans mâchoire a évolué en premier

>Jawed Fish a évolué ensuite, ils ont commencé à venir sur terre de plus en plus pour des durées de prise de vue.

>Les vertébrés sont très diversifiés
Des exemples actuels d'évolution précoce des vertébrés sont les lamproies et les myxines, elles obtiennent les mêmes caractéristiques qu'il y a 500 millions d'années.

>LES Vertébrés et les Invertébrés sont :
Multicellulaire
Hétérotrophe
La plupart se reproduisent sexuellement

(épine dorsale) - Tous les poissons ont des épines dorsales. Une colonne vertébrale est une structure unique à tous les vertébrés qui protège les nerfs qui longent la région dorsale (dos).

(Gill) - Les poissons respirent à l'aide de branchies. L'oxygène de l'eau est absorbé par les branchies.

(Mode de vie aquatique) - Tous les poissons vivent dans l'eau. Certains peuvent être capables de revenir brièvement sur terre, mais même eux doivent retourner dans l'eau pour survivre.

(Principalement ectothermique) - La plupart des poissons sont à sang froid. Ils dépendent de sources externes pour réguler leur température corporelle. Certains poissons sont endothermiques (créent leur propre chaleur corporelle), mais la majorité ne le sont pas.

(Cordes vocales) - Les poissons n'ont pas la capacité de produire des sons avec des cordes vocales, car ils n'ont pas de cordes vocales. Les poissons produisent cependant des sons par d'autres méthodes.
Ce qui rend le poisson osseux unique :

(Os) - Les squelettes des poissons osseux sont composés d'os qui protègent les organes internes et les nerfs. Chez les poissons cartilagineux, les squelettes sont composés de cartilage.

(Bilatéralement aplati) - Les poissons osseux sont aplatis sur les côtés gauche et droit, formant des images miroir sur leurs deux côtés. La plupart des poissons cartilagineux sont aplatis sur le fond, créant deux côtés distincts - un fond blanc et plat, où se trouvent les branchies, et un sommet coloré, où se trouvent les nageoires et les yeux.

(Vessie natatoire) - La majorité des poissons osseux ont une vessie natatoire. Les vessies natatoires sont des organes qui peuvent être remplis d'air pour équilibrer la flottabilité.

(3 à 5 paires de fentes branchiales) - Les poissons osseux ont généralement 3 à 5 fentes branchiales (pour respirer) qui sont protégées par un opercule. Un opercule est un lambeau protecteur de peau.

(Fécondation externe) - Bien que certains se reproduisent par fertilisation interne, la majorité se reproduit par fertilisation externe. Ces poissons libèrent des gamètes (spermatozoïdes et ovules) dans l'eau environnante, leur permettant de se combiner.

(Écailles lisses) - Les écailles des poissons osseux ont tendance à être lisses et à se chevaucher. Inversement, la plupart des poissons cartilagineux ont des écailles épineuses.

>Ce qui rend le poisson cartilagineux unique :
Un squelette cartilagineux
Présence de spiracles
Présence de denticules dermiques
Absence de vessie natatoire
Fertilisation interne

(Cartilage) = Un type de tissu conjonctif ferme et flexible. Le poisson cartilagineux a évolué il y a environ 395 millions d'années. Ils se sont développés à partir de poissons à mâchoires.

(Poisson à nageoires lobées) = Avoir des nageoires charnues et s'étendant du corps sur une seule tige (pas plusieurs épines ou os). Ils ont évolué il y a près de 419 millions d'années. Le poisson-poumon en est un exemple actuel.

(Poisson Ray-fin) = Toiles de peau étirées sur des épines osseuses, par opposition aux nageoires charnues et lobées. Les poissons à nageoires rayonnées ont évolué un peu plus de 359 millions d'années. Le crapet de mer est un exemple qui nage aujourd'hui dans les océans.

(Requins épineux) = Un groupe de poissons superficiellement similaires aux requins d'aujourd'hui, mais différant de plusieurs manières, notamment par de minuscules écailles recouvrant leur peau. Les requins épineux ont évolué il y a près de 420 millions d'années mais se sont éteints il y a 250 millions d'années.

(Jawed Fish) = Sorti peu de temps après Jawless Fish. Ils ont évolué il y a environ 430 millions d'années et comprenaient un groupe connu sous le nom de placodermes. Premiers organismes à évoluer vers des mâchoires.

(Placodermes) = Poisson à mâchoires avec des écailles blindées.

>Organismes QUI NE SONT PAS des poissons :
Une baleine
est un mammifère
n'a pas de branchies
doit remonter à la surface pour respirer
Une méduse
est un cnidaire
n'a pas de colonne vertébrale
n'a pas de branchies
Un serpent de mer
est un reptile
peut venir sur terre
n'a pas de branchies
Un homard
est un crustacé
a un endosquelette (une couche protectrice externe)
a des jambes

(poisson sans mâchoire) = ont été les premiers poissons à évoluer. Ils étaient aussi les premiers vertébrés. Aucun d'eux n'avait de mâchoires et tous se nourrissaient en filtrant l'eau qui les entourait. Ils ont évolué il y a près de 530 millions d'années. Un exemple de poisson sans mâchoire est la lamproie.

(Chimères) = Les plus proches parents vivants sont les requins, même s'ils se sont éloignés d'eux il y a près de 400 millions d'années. Ils vivent dans des profondeurs d'eau supérieures à 200 mètres, ont une peau lisse et une épine venimeuse devant leur nageoire dorsale (supérieure, arrière).

(Requins) = Poissons aquatiques avec des écailles en forme de dent et des squelettes cartilagineux. Les premiers requins connus ont évolué il y a plus de 420 millions d'années, mais les requins modernes (comme le grand requin blanc) ont évolué il y a environ 35 millions d'années. This group also contains the largest fish in the world--the whale shark.

(Skates) = Similar to rays in terms of body shape, evolving around the same time, and being related to sharks. The BIG difference between skates and rays is that rays give birth to live offspring while skates lay eggs.

(Rays) = Flattened bodies and gills on their ventral (bottom) side. Rays like skates, are related to sharks and evolved around 150 million years ago. The major difference between rays and skates are that rays give birth to live offspring while skates lay eggs.

(Actinopterygii) = Fins that have skin stretched over, several spines, a SINGLE dorsal fin. Examples are sunfish, salmon, and pufferfish.


Do any amphibians start their lives on land? - La biologie

Royaume: Animalia
Phylum: Accords
Subphylum: Vertébrés
Classer: Amphibia

Amphibians are a class of animals like reptiles, mammals, and birds. They live the first part of their lives in the water and the last part on the land. When they hatch from their eggs, amphibians have gills so they can breathe in the water. They also have fins to help them swim, just like fish. Later, their bodies change, growing legs and lungs enabling them to live on the land. The word "amphibian" means two-lives, one in the water and one on land.

Amphibians are Cold-blooded

Like fish and reptiles, amphibians are cold-blooded. This means their bodies don't automatically regulate their temperature. They must cool off and warm up by using their surroundings.

Growing up from Egg to Adult

Most amphibians hatch from eggs. After they hatch, their bodies are still in the larvae stage. In this stage they are very fish like. They have gills to breathe under water and fins to swim with. As they grow older, their bodies undergo changes called metamorphosis. They can grow lungs to breathe air and limbs for walking on the ground. The transformation isn't the same in all amphibians, but most species go through some sort of metamorphosis.

As an example of metamorphosis, we will look at the frog:

a) after hatching the frog is a tadpole with a tail and gills
b) it becomes a tadpole with two legs
c) a tadpole with four legs and a long tail
d) a froglet with a short tail
e) a full grown frog

  • Frogs - Frogs are amphibians of the order anura. They generally have a short body, webbed fingers and toes, bulging eyes, and no tail. Frogs are good jumpers with long powerful legs. Toads are a type of frog. Two species of frogs are the American bullfrog and the poison dart frog.
  • Salamanders - Salamanders look a bit like lizards. They have skinny bodies, short legs, and long tails. Salamanders can re-grow lost limbs and other body parts. They like wet, moist areas like wetlands. A newt is a type of salamander.
  • Caecilians - Caecilians are amphibians that don't have legs or arms. They look a lot like snakes or worms. Some of them can be long and reach lengths of over 4 feet. They have a strong skull and a pointed nose to help them burrow through dirt and mud.

Amphibians have adapted to live in a number of different habitats including streams, forests, meadows, bogs, swamps, ponds, rainforests, and lakes. Most of them like to live in or near water and in damp areas.

Adult amphibians are carnivores and predators. They eat a variety of food including spiders, beetles, and worms. Some of them, like frogs, have long tongues with sticky ends that they flick out to catch their prey.

The larvae of many amphibians mostly eat plants.

The largest amphibian is the Chinese Giant Salamander. It can grow to 6 feet long and weigh 140 pounds. The largest frog is the Goliath Frog which can grow to 15 inches long (not counting the legs) and weigh over 8 pounds.

The smallest amphibian is a frog called the paedophryne amauensis. It is also the world's smallest vertebrate animal. It is about 0.3 inches long.


Quelle est la différence entre les reptiles et les amphibiens ?

Alors que les reptiles et les amphibiens peuvent sembler similaires à la plupart des gens, ce sont en réalité des groupes d'organismes très différents qui ne sont même pas étroitement liés !

À une certaine époque, les reptiles et les amphibiens étaient classés zoologiquement en un seul groupe en raison de certaines de leurs similitudes et de leurs caractéristiques communes. L'herpétologie est la branche de la zoologie qui étudie les reptiles (tortues/tortues, serpents, lézards, crocodiliens, tuataras) et les amphibiens (grenouilles/crapauds, caeciliens, salamandres/tritons). Le mot herpétologie vient du grec herpès qui signifie « ramper » et fait référence à la façon dont ces animaux se déplacent près du sol.

Certaines des similitudes entre les reptiles et les amphibiens :

  • Thermorégulation ectothermique : Les reptiles et les amphibiens sont ectothermes (parfois appelés « à sang froid »), ce qui signifie qu'ils doivent s'appuyer sur des sources externes (le soleil) pour élever et les aider à réguler leur température corporelle.
  • Vertébrés (animaux possédant une colonne vertébrale) : Les reptiles et les amphibiens sont des vertébrés possédant une colonne vertébrale centrale (tout comme les poissons et les mammifères).
  • Altération de la couleur de la peau : Certains reptiles et amphibiens sont capables de modifier la couleur de leur peau en concentrant ou en dissipant la mélanine. La modification de la coloration de leur peau aide à se camoufler et/ou peut aider à la thermorégulation de la température corporelle.
  • Traits défensifs : Les reptiles et les amphibiens utilisent le camouflage, les morsures et le gonflement du corps pour éviter la prédation. Certains lézards (reptiles) et salamandres (amphibiens) ont la capacité d'autotomiser leur queue, ce qui est un retrait volontaire de la queue en guise de réponse défensive.
  • Perte de peau : Certains reptiles, comme les serpents et les lézards, perdent leur peau, tout comme les amphibiens.

Les reptiles et les amphibiens ont cependant des différences majeures dans leur biologie et leur mode de vie ! En fait, les reptiles sont beaucoup plus étroitement liés aux oiseaux qu'aux amphibiens.

Les reptiles ont une peau kératinisée et squameuse qui peut être lisse ou rugueuse, selon les types d'écailles et leur peau n'est pas perméable à l'eau. La kératine qui compose leur peau est la même matière que les cheveux et les ongles des mammifères. Cette peau imperméable permet aux reptiles comme les serpents de mer et les crocodiles de vivre dans des environnements salins [salés]. Leur peau peut être considérée comme essentiellement imperméable et ils ne se dessèchent pas facilement. Les reptiles doivent généralement boire de l'eau directement pour s'hydrater.

Les amphibiens ont une peau poreuse (ce qui signifie que les échanges gazeux se produisent à travers leur peau et qu'ils peuvent respirer à travers leur peau sans toujours utiliser leurs poumons… en fait, certaines salamandres n'ont pas de poumons !). Leur peau perd facilement de l'eau, ce qui signifie qu'elles peuvent se dessécher et dépendent quelque peu de rester dans ou autour des zones humides. Leur peau n'est pas imperméable et ils sont incapables de vivre dans des environnements d'eau salée. Les amphibiens absorbent l'humidité à travers leur peau en s'asseyant dans l'eau plutôt qu'en la buvant directement. De nombreux amphibiens ont également des glandes dans leur peau qui produisent des toxines qui les rendent toxiques à manger, en tant que mécanisme de défense.

Calumma oshaughnessyi photo par Sara Ruane

Les amphibiens vivent souvent dans et autour de l'eau ou des zones humides en raison de la nature poreuse de leur peau, bien que certains amphibiens soient adaptés aux régions sèches, comme les crapauds du désert. Cependant, la plupart des amphibiens ont besoin d'eau au moins pour pondre des œufs et pour le stade larvaire de leur cycle de vie. Le mot amphibien est grec pour "être avec une double vie", ce qui signifie qu'ils vivent une partie de leur vie dans l'eau et une partie sur terre. Les amphibiens pondent des œufs gélatineux mous qui sont perméables à l'eau et généralement dans l'eau, où leurs juvéniles éclosent. Les jeunes amphibiens sont des têtards/larves qui sont souvent complètement aquatiques et ont des branchies rudimentaires. À mesure que ces animaux grandissent, ils se métamorphoser aux formes adultes et leurs branchies sont remplacées par des poumons.

En revanche, les reptiles pondent des œufs à coquille dure ou coriaces, étanches à l'eau (amniotiques) et leurs jeunes éclosent sous la forme de versions miniatures plus petites des adultes, n'ayant besoin que de gagner en taille pour devenir adultes. Il y a toujours des exceptions, comme certains serpents et lézards qui donnent naissance à des petits vivants plutôt que de pondre.

Bufo alvarius photo par Sara Ruane

On estime qu'il y a plus de 9 000 reptiles et plus de 6 000 amphibiens dans le monde et qu'ils vivent sur tous les continents, à l'exception de l'Antarctique. Avec une telle diversité, il est facile de comprendre pourquoi les reptiles et les amphibiens sont des organismes d'étude populaires ainsi que des animaux de compagnie pour une grande variété de personnes. Profitez de votre herpès !

  • L'iguane vert (Iguane iguane) et le Tuatara (Sphénodon) ont un mystérieux « troisième œil » situé au sommet de leur tête. On pense que le troisième œil est capable de faire la différence entre la lumière et l'obscurité, ce qui peut aider à échapper aux prédateurs d'en haut.
  • Les serpents sont tous des prédateurs. Le plus petit serpent, le serpent fil, mange les œufs et les nymphes des fourmis. Les plus gros serpents, comme l'anaconda, mangent des animaux aussi gros que des cerfs et des sangliers.
  • Sur les nombreux serpents du New Jersey, seuls deux sont considérés comme venimeux. Ce sont le Crotale des bois et le Copperhead. Les morsures ne sont généralement pas mortelles si elles sont traitées dans les quelques heures suivant la morsure (à l'hôpital !). Les serpents sont très réticents à mordre et ne le feront pas à moins d'être piétinés ou ramassés.
  • La grenouille des bois, trouvée dans le New Jersey, a des protéines spéciales et du glucose (sucre) dans son sang qui permet à la grenouille de geler pendant l'hiver sans détruire ses cellules sanguines.
  • De nombreuses tortues, crocodiles et alligators pondent leurs œufs dans le sable ou le sol et laissent la chaleur du soleil incuber les œufs. Chez la plupart de ces espèces, la température à laquelle les œufs sont le plus constamment déterminés détermine le sexe du bébé.

Certaines informations incluses ici sont résumées en partie à partir de :

Sites Web à consulter pour plus d'informations :

National Geographic – Reptiles – Ce site donne de bons aperçus avec de magnifiques photos : http://animals.nationalgeographic.com/animals/reptiles/

Parc zoologique national Smithsonian – Informations complètes sur les reptiles : amphibiens : http://nationalzoo.si.edu/Animals/ReptilesAmphibians/default.cfm

Parc zoologique national Smithsonian

Web Diversité Animale – Classe Reptilia – Comprend la taxonomie, les images et l'évolution :

Site d'amphibiens – Se concentre sur la diversité et les efforts de conservation : http://amphibiaweb.org/

Sara Ruane, PhD, professeure adjointe, Département des sciences biologiques, Rutgers University-Newark

Lisa Rothenburger, MAT, agent du comté 4-H/professeur agrégé, Département du développement de la jeunesse 4-H, Rutgers Cooperative Extension


Do any amphibians start their lives on land? - La biologie

The word ‘amphibian’ in itself gives us a lot of insight on the members of this category. It is derived from the Greek word ‘amphibios’ meaning living a dual life. Amphibians are vertebrates that can survive on both land and water. The common examples of this class include caecilians, frogs, toads and salamanders. Let’s get a closer look at these unique animals.

Following are the characteristics of Amphibians:

  • Cold-Blooded
  • They can live on both land and water
  • They are carnivores
  • Give birth to young in eggs
  • Have moist skin that contain mucus and poison glands

Like reptiles and birds amphibians are also cold-blooded or ectothermic animals. This means they rely on the surrounding environment to maintain their body temperature, unlike mammals which regulate their body temperature internally. These species are active in warm temperatures and get sluggish when it’s cold.

Amphibians begin life underwater and breathe through gills. They gradually move to land on the onset of their adulthood, develop lungs and are the only vertebrates that go through a complete metamorphosis. For example some species of frogs give birth to tadpoles with gills that live underwater till adulthood. However there are other species of frogs that are born looking like miniature versions of their parents equipped with the ability to survive on land, while some species retain their gills for the rest of their lives.

Amphibians prefer the wet and damp areas and can be found thriving around wetlands, shallow ponds and marshes. However they can even adapt to a wide range of habitats including man-made ones.


Amphibians are carnivores both on water and land. In water they consume a wide variety of fish, crustaceans, small reptiles and other amphibians. And their menu on land includes insects like flies and spiders as well as worms.


Most amphibians lay their eggs in freshwater however there are some species that breed in moist environments like burrows and leaf litter. The eggs are covered in a clear, jellylike substance that protects them from dehydration and are fertilized externally. Most amphibians undergo metamorphosis frequently accompanied by abrupt change in habitat and behaviour. They transform from aquatic larvae to a terrestrial form at maturity.


Amphibians do not have scales (in most cases), feathers or hair as in the case of fish, birds and mammals. Their skin is smooth, thin and porous i.e. it allows for molecules and gases to pass through and contains both mucus glands and poison glands. Some species use their moist skins to breathe as well as absorb water.

Amphibians are classified into 3 orders

  • Order Anura (Salientia) is coined from the Latin words &ldquoan&rdquo meaning &ldquowithout&rdquo and the Greek word &ldquooura&rdquo meaning &ldquotail&rdquo. This order includes Frogs and Toads. Approximately 4500 species come under this category, making Anura the largest order of the three. They differ from the other two in that they are four legged where the hind legs are longer allowing them to climb and leap. They employ external fertilization. These species are vocal and can makes sounds ranging from squeaks to barks.

    Grenouille
  • Order Caudata (Urodela) coined from the Latin word &ldquocauda&rdquo meaning &ldquotail&rdquo and covers Salamanders, Newts, Waterdogs, Mudpuppies, Sirens and Amphiuma. This order is comprised of about 500 species of amphibians. The name itself tells you how these amphibians are different from the previous. Well, for a start these guys have tails! Approximately equal to the length of the body and sometimes longer which help them swim well. Their limbs are of equal length used for walking and unlike the anurans aren&rsquot able to jump and climb. They show variation in size and the members of this order are not able to vocalize. An exception to these criteria is the Dicamptodon which can squeak when provoked.

    Salamander
  • Order Gymnophiona (Apoda) is derived from the Greek word &ldquogymnos&rdquo meaning &ldquonaked&rdquo and &ldquoophis&rdquo meaning &ldquoserpent&rdquo comprises all Caecilians. Approximately 50 known species of Caecilians come under the order Gymnophiona. They are characterised by long, worm-like segmented bodies and resemble eels or earthworms. They have reduced tails and lack any kind of appendages. They are the only amphibians to possess dermal scales and have almost functionless eyes. Their powerful heads and hardened skulls enable them to burrow deep into the ground surface, one of the reasons they are hardly ever seen and research on them is diminutive.

    Caecilian

Surviving in an amphibian&rsquos skin is not a cake walk. They make enemies both on land and water owing to the fact that they spend the first part of their life in water and the latter part on land. They are hunted in all their forms from egg to adult by fish, mammals, wading birds, and reptiles like the snake, aquatic invertebrates like leeches and even by their own kind when food is scarce. So why do all other species pick on the amphibians? Well a few of the reasons are that they have soft, thin skin, they are numerous &ndash larvae and tadpoles are often concentrated and most of them are small to medium size. So what then, does a mother amphibian do to protect her young? She picks a safe spot to lay her eggs which she clusters together and guards, even stringing them along as they&rsquore laid if they have to. Embryos even sense the presence of a predator and can alter the hatching time. The only defence available to the larva is that of hiding or running for cover. They even refrain from schooling together. Some of them handle the stress of being hunted down by developing longer wider tails to increase manoeuvrability. Some adult amphibians stay still and use their cryptic coloration or structure or both to blend in with the surrounding and avoid detection by the predator and others scamper away as quick as they can.



Don&rsquot they just look like a pair of nuts?

Being cornered brings out the best in an amphibian &ndash some will inflate themselves to intimidate their pursuer, or even play dead.


They present colourful parts of their bodies which in the animal world means &ldquoI&rsquom not very tasty. I might just kill you.&rdquo Some actually mean what they display, secreting poisonous toxins through glands on their skin. And if that doesn&rsquot work either, they&rsquoll move in for the attack. Salamander will swish their tails while keeping their bodies motionless. This diverts attention from their bodies and these tails also contain poison from the glands in the dorsum. Some of them even give head butts and if captured they will even sink their teeth into their captor. They use every trick in the book, from vocalization to startle their predator, to scent that makes them seem unappetizing right down to combating with a claw like a third toe as in the case of the African frogs &ndash Ptychadena.


Webbed feet, used to fly. above the treetops so high!

Wallace’s Flying Frog got its name from the British naturalist Alfred Russel Wallace in 1869, who was the first to explain the species. This frog apart from hopping and swimming can also fly. Also known as the “parachute frogs” these amphibians splay their four webbed feet as they leap from branch to branch when threatened. They possess membranes between their toes and loose skin flaps on their sides that catch the air as they fall and helping them glide nearly 50 ft above the ground to a nearby branch or all the way down to land. Their oversized toe pads facilitate a soft landing and even help them stick to tree trunks. His flying genius can be found on the tree tops of the dense tropical jungles of Malaysia and Borneo and descend only to mate or lay eggs. Their staple food is mainly insects.

Say hello to the Cane Toad. This American native was brought to Queensland, Australia in the 1930’s on a mission we like to call Beetle Belittle (note: this is purely our own invention), with an aim to diminish the destructive beetle population. But this little malignant venomous toad had its own wicked scheme in mind and sought only to reproduce and spread themselves across the country, poisoning native species that tried eating them and consequently depleted in number. Same went for the fauna that was preyed on by these toads. And they didn’t stop there, their activities also led to the poisoning of pets and humans alike and also reduced prey populations for native insectivores, such as skinks. With few natural predators (within Australia) to control their expansion these toads plundered pet food from feeding bowls left outside of unsuspecting homes. They started off as a crew of 3000 cadets but their numbers are now well into millions and are expanding to the north-eastern Australia. Cane toads are large, stocky amphibians with dry, warty skin, and are mostly found in southern United States, Central America, and tropical South America where their populations are kept in check by the natural predators around.

Actually it’s a Mudpuppy. And we don’t mean a puppy that loves frolicking in the mud. Mudpuppies, also known as waterdogs, are salamanders that get their name from the squeaky sounds they make - relatively like a dog’s bark. They are one of only a few salamanders that can vocalize and among the largest (they can exceed 16 inches in length) with the average length being 11 inches. Mudpuppies are spared by fishermen who harbor the delusion that these slimy amphibians are poisonous. They are characterised by their bushy, red external gills that they grow as larva and keep all through their lifetime. They have gray or brownish-gray bodies with blue-black spots, flat heads and wide tails accompanied by stubby legs and feet with four distinct toes. They are found at the bottom of rivers, streams, lakes and ponds ranging from east to North Carolina, southern central Canada through the Midwestern United States, and south to Georgia and Mississippi. They hide themselves under rocks, logs and underwater plants and emerge at night, never leaving the water, to feed on anything they can catch, including worms, crayfish and snails. Female mudpuppies guard their large clutch of eggs a trait unique among salamanders.


Voir la vidéo: Documentaire: Il Était Une Fois Notre Planète FR HD (Janvier 2022).