Informations

25.19 : Glossaire : B - Biologie

25.19 : Glossaire : B - Biologie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

25.19 : Glossaire : B

25.19 : Glossaire : B - Biologie

C'est un autre terme pour un test-cross.

Mutation du dos :

Inversez l'effet d'une mutation ponctuelle ou de décalage du cadre de lecture qui a modifié un gène et restaure ainsi le phénotype de type sauvage.

Chromosome artificiel bactérien (BAC) :

Une structure semblable à un chromosome, construite par génie génétique. BAC est un vecteur de clonage capable de porter entre 100 et 300 kilobases de séquence cible. Ils se propagent sous forme de mini-chromosome dans un hôte bactérien. La taille du BAC typique est idéale pour une utilisation comme intermédiaire dans les projets de séquençage du génome à grande échelle. Des génomes entiers peuvent être clonés dans des bibliothèques BAC, et des clones BAC entiers peuvent être séquencés assez rapidement.

Bactériophage :

(simplement phage) Virus qui infecte une bactérie et qui est souvent utilisé dans les expériences de génétique moléculaire comme vecteur ou véhicule de clonage. Des phages recombinants peuvent être fabriqués dans lesquels certains ADN l non essentiels sont éliminés et remplacés par l'ADN d'intérêt. Le phage peut loger un "insert" d'ADN d'environ 15 à 20 kb. La réplication de ce virus répliquera donc l'ADN de l'investigateur.

Bague Balbiani :

C'est une bouffée extrêmement grande sur une bande d'un chromosome polytène.

Un motif de régions claires et sombres par coloration au Giemsa qui peut servir de repères sur les chromosomes.

En biologie moléculaire, ce terme désigne les bases puriques adénine et guanine, et les bases pyrimidiques uracile, thymine et cytosine, ou la modification de ces bases.

Référence :

Les cycles initiaux de PCR au cours desquels il y a peu de changement dans le signal de fluorescence (généralement les cycles 3 à 15).

Valeur de référence : pendant la PCR, des conditions de réaction et un environnement changeants peuvent influencer la fluorescence. En général, le niveau de fluorescence dans n'importe quel puits correspond à la quantité de cible présente. Les niveaux de fluorescence peuvent fluctuer en raison de changements dans le milieu réactionnel créant un signal de fond. Le signal de fond est le plus évident pendant les cycles initiaux de PCR avant une accumulation significative de l'amplicon cible. Au cours de ces premiers cycles de PCR, le signal de fond dans tous les puits est utilisé pour déterminer la "fluorescence de base" sur l'ensemble de la plaque de réaction. L'objectif de l'analyse des données est de déterminer quand l'amplification de la cible est suffisamment au-dessus du signal de fond, facilitant une mesure plus précise de la fluorescence.

Paire de bases (pb) :

Une paire de nucléotides complémentaires dans un brin duplex d'un acide nucléique. Selon les règles de Watson-Crick, ces paires se composent d'une pyrimidine et d'une purine : c'est-à-dire C-G, A-T (ADN) ou A-U (ARN).

Séquence de base :

L'ordre des bases nucléotidiques dans une molécule d'ADN.

Analyse de séquence de base :

Une méthode, parfois automatisée, pour déterminer la séquence de bases.

Conformation de la double hélice Watson-Crick dans laquelle les deux brins forment une double hélice droite.

Réplication bidirectionnelle :

Il est accompli lorsque deux fourches de réplication s'éloignent de la même origine dans des directions différentes.

Site de liaison:

Un endroit sur l'ADN cellulaire auquel une protéine (telle qu'un facteur de transcription) peut se lier.

Biotine :

Coenzyme indispensable aux réactions de carboxylation.

Essai biologique :

Détermination de l'activité ou de la concentration d'un produit chimique par son effet sur la croissance d'un organisme dans des conditions expérimentales.

Bivalent:

C'est la structure contenant les quatre chromatides au début de la méiose.

Biolistique :

En biologie moléculaire, une méthode développée pour injecter de l'ADN dans des cellules en mélangeant l'ADN avec de petites particules métalliques, puis en envoyant les particules dans la cellule hôte à très grande vitesse.

Buvardage :

Une technique pour détecter un ARN dans un mélange d'ARN (un Northern blot) ou un type d'ADN dans un mélange d'ADN (un Southern blot). Le transfert implique une électrophorèse sur gel, un transfert sur une membrane de transfert (généralement de la nitrocellulose ou du nylon activé) et une incubation avec une sonde radioactive. L'exposition de la membrane à un film radiographique produit un assombrissement à un endroit en corrélation avec la position de l'ADN ou de l'ARN d'intérêt. Plus la tache est sombre, plus l'acide nucléique y est présent.

Extrémité franche :

Terminaison d'une molécule d'ADN duplex qui se termine précisément à une paire de bases, sans surplomb dans l'un ou l'autre brin. Certaines endonucléases de restriction, mais pas toutes, laissent des extrémités franches après le clivage de l'ADN. L'ADN à extrémités franches peut être lié de manière non spécifique à d'autres molécules d'ADN à extrémités franches.

Ligature à bout émoussé :

C'est une réaction qui relie deux molécules duplex d'ADN directement à leurs extrémités.

Fait référence à une courte séquence consensus d'acide nucléique ou à un motif universel dans les règnes des organismes. Des exemples de boîtes à ADN sont la boîte Pribow (TATAAT) pour l'ARN polymérase, la boîte Hogness (TATA) qui a une fonction similaire chez les organismes eucaryotes et la boîte homéo.

Migration de succursale :

Il décrit la capacité d'un brin d'ADN partiellement apparié avec son complément dans un duplex à étendre son appariement en déplaçant le brin résident avec lequel il est homologue.


Anaphase - une étape de la mitose où les chromosomes commencent à se déplacer vers les extrémités opposées (pôles) de la cellule.

Cellules animales - cellules eucaryotes qui contiennent divers organites liés à la membrane.

Allèle - une forme alternative d'un gène (un membre d'une paire) qui est situé à une position spécifique sur un chromosome spécifique.

Apoptose - une séquence contrôlée d'étapes dans lesquelles les cellules signalent l'auto-termination.

Asters - réseaux de microtubules radiaux trouvés dans les cellules animales qui aident à manipuler les chromosomes pendant la division cellulaire.

Biologie - l'étude des organismes vivants.

Cellule - l'unité fondamentale de la vie.

Respiration cellulaire - un processus par lequel les cellules récupèrent l'énergie stockée dans les aliments.

Biologie cellulaire - la sous-discipline de la biologie qui se concentre sur l'étude de l'unité de base de la vie, la cellule.

Cycle cellulaire - le cycle de vie d'une cellule en division, y compris l'interphase et la phase M ou la phase mitotique (mitose et cytokinèse).

Membrane cellulaire - une fine membrane semi-perméable qui entoure le cytoplasme d'une cellule.

Théorie cellulaire - l'un des cinq principes de base de la biologie, affirmant que la cellule est l'unité de base de la vie.

Centrioles - structures cylindriques composées de groupements de microtubules disposés selon un motif 9 + 3.

Centromère - une région sur un chromosome qui joint deux chromatides sœurs.

Chromatide - l'une des deux copies identiques d'un chromosome répliqué.

Chromatine - la masse de matériel génétique composée d'ADN et de protéines qui se condensent pour former des chromosomes lors de la division cellulaire eucaryote.

Chromosome - un agrégat long et filandreux de gènes qui porte des informations sur l'hérédité (ADN) et est formé à partir de chromatine condensée.

Cils et flagelles - saillies de certaines cellules qui aident à la locomotion cellulaire.

Cytokinèse - la division du cytoplasme qui produit des cellules filles distinctes.

Cytoplasme - tout le contenu à l'extérieur du noyau et enfermé dans la membrane cellulaire d'une cellule.

Cytosquelette - un réseau de fibres à travers le cytoplasme de la cellule qui aide la cellule à maintenir sa forme et apporte un soutien à la cellule.

Cytosol - composant semi-fluide du cytoplasme d'une cellule.

Cellule fille - une cellule résultant de la réplication et de la division d'une seule cellule mère.

Chromosome fille - un chromosome qui résulte de la séparation des chromatides sœurs lors de la division cellulaire.

Cellule diploïde - une cellule qui contient deux ensembles de chromosomes - un ensemble de chromosomes est donné par chaque parent.

Réticulum endoplasmique - un réseau de tubules et de sacs aplatis qui remplissent diverses fonctions dans la cellule.

Gamètes - cellules reproductrices qui s'unissent pendant la reproduction sexuée pour former une nouvelle cellule appelée zygote.

Théorie des gènes - l'un des cinq principes de base de la biologie, affirmant que les traits sont hérités par la transmission de gènes.

Gènes - segments d'ADN situés sur des chromosomes qui existent sous des formes alternatives appelées allèles.

Complexe de Golgi - l'organite cellulaire responsable de la fabrication, de l'entreposage et de l'expédition de certains produits cellulaires.

Cellule haploïde - une cellule qui contient un ensemble complet de chromosomes.

Interphase - l'étape du cycle cellulaire où une cellule double de taille et synthétise l'ADN en vue de la division cellulaire.

Lysosomes - les sacs membraneux d'enzymes capables de digérer les macromolécules cellulaires.

Méiose - un processus de division cellulaire en deux parties dans les organismes qui se reproduisent sexuellement, résultant en des gamètes avec la moitié du nombre de chromosomes de la cellule mère.

Métaphase - le stade de la division cellulaire où les chromosomes s'alignent le long de la plaque métaphasique au centre de la cellule.

Microtubules - tiges creuses fibreuses qui servent principalement à soutenir et à façonner la cellule.

Mitochondries - organites cellulaires qui convertissent l'énergie en formes utilisables par la cellule.

Mitose - une phase du cycle cellulaire qui implique la séparation des chromosomes nucléaires suivie d'une cytokinèse.

Noyau - une structure liée à la membrane qui contient les informations héréditaires de la cellule et contrôle la croissance et la reproduction de la cellule.

Organelles - de minuscules structures cellulaires, qui remplissent des fonctions spécifiques nécessaires au fonctionnement cellulaire normal.

Peroxysomes - structures cellulaires qui contiennent des enzymes qui produisent du peroxyde d'hydrogène comme sous-produit.

Cellules végétales - cellules eucaryotes qui contiennent divers organites liés à la membrane. Ils sont distincts des cellules animales, contenant diverses structures que l'on ne trouve pas dans les cellules animales.

Fibres polaires - fibres fusiformes qui s'étendent des deux pôles d'une cellule en division.

Procaryotes - organismes unicellulaires qui sont les formes de vie les plus anciennes et les plus primitives sur terre.

Prophase - le stade de la division cellulaire où la chromatine se condense en chromosomes discrets.

Ribosomes - organites cellulaires responsables de l'assemblage des protéines.

Chromatides sœurs - deux copies identiques d'un seul chromosome reliées par un centromère.

Fibres fusiformes - agrégats de microtubules qui déplacent les chromosomes pendant la division cellulaire.

Télophase - le stade de la division cellulaire lorsque le noyau d'une cellule est divisé également en deux noyaux.


Vaccin

Q. Les vaccins causent-ils l'autisme ? J'ai entendu partout dans les nouvelles ces derniers temps que les vaccins que nous donnons à nos enfants peuvent causer l'autisme. Est-ce vrai? Est-ce dangereux? Dois-je vacciner mon fils d'un an ?

Andrew Wakefield MD a lancé la controverse lorsqu'il a publié l'idée dans Lancet. Il a été payé 130 000 dollars pour mentir

Consultez ce lien pour l'histoire complète :
http://www.thedoctorsvideos.com/video/749/MMR-and-Autism-The-Andrew-Wakefield-Story

Q. Qui devrait recevoir le vaccin contre la grippe ? Dois-je aller me faire vacciner contre la grippe ? On m'a dit qu'il n'est conseillé que pour certaines personnes, alors qui devrait recevoir ce vaccin ?

UNE. avant de vouloir poursuivre une vaccination, vous devriez consulter cette très longue liste de liens et vous faire votre propre opinion :

en bas, vous trouverez également des liens en anglais. les vaccinations en général sont très discutables/douteuses et il est probablement temps que nous l'apprenions.

Q. Le vaccin antigrippal protège-t-il de toutes sortes de grippes ? Si je me fais vacciner contre la grippe, cela signifie-t-il que je suis complètement protégé contre la grippe ?


Homéostasie

la tendance des systèmes biologiques à maintenir des conditions relativement constantes dans l'environnement interne tout en interagissant continuellement avec et en s'adaptant aux changements provenant de l'intérieur ou de l'extérieur du système. Voir aussi équilibre et équilibre . adj., adj homéostat´ic. Le terme est considéré par certains comme trompeur dans la mesure où le mot élément-stase implique un état statique ou fixe et immobile, alors que l'homéostasie implique en réalité un mouvement, une adaptation et un changement continus en réponse à des facteurs environnementaux.

C'est grâce à des mécanismes homéostatiques que la température corporelle est maintenue dans une plage normale, la pression osmotique du sang et sa concentration en ions hydrogène (pH) sont maintenues dans des limites strictes, les nutriments sont fournis aux cellules selon les besoins et les déchets sont éliminés avant qu'ils ne s'accumulent. et atteindre des niveaux de concentration toxiques. Ce ne sont là que quelques exemples des milliers de systèmes de contrôle homéostatique dans le corps. Certains de ces systèmes fonctionnent au sein de la cellule et d'autres fonctionnent au sein d'un agrégat de cellules (organes) pour contrôler les interrelations complexes entre les divers organes.


Lien de partage

Sujet(s) dans la référence d'Oxford

Informations sur la publication

L'accès au contenu complet sur Oxford Reference nécessite un abonnement ou un achat. Les utilisateurs publics peuvent effectuer des recherches sur le site et afficher les résumés et les mots-clés de chaque livre et chapitre sans abonnement.

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour accéder au contenu en texte intégral.

Si vous avez acheté un titre imprimé qui contient un jeton d'accès, veuillez consulter le jeton pour savoir comment enregistrer votre code.

Pour toute question sur l'accès ou le dépannage, veuillez consulter notre FAQ, et si vous n'y trouvez pas la réponse, veuillez nous contacter.


25.19 : Glossaire : B - Biologie

Avertissement! Ce navigateur n'est pas pris en charge - Certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner. Essayez d'utiliser un autre navigateur tel que Chrome, Edge, Firefox ou Safari.

Le financement

Pour une liste complète des acronymes uniquement, allez à la liste des acronymes.

« A0 » est un moyen pratique de faire référence à une nouvelle demande de renouvellement ou de révision qui n'a pas été modifiée à la suite de l'examen d'une demande portant le même numéro de projet.

Le suffixe A1 est généralement considéré comme faisant partie d'un  numéro d'identification de la demande ou d'un numéro de licence et « A1 » est souvent utilisé pour désigner une nouvelle demande de renouvellement ou de révision qui est modifiée et soumise à nouveau après l'examen d'une demande précédente. avec le même numéro de projet.

Une subvention répondant aux critères suivants :

  1. La date d'aujourd'hui se situe entre les dates de début et de fin du budget.
  2. La subvention a un code de statut de demande du système eRA (IMPAC II) de "Awarded. Hors bourses uniquement." ou "Awarded. Bourses uniquement."

Dépenses engagées pour le soutien d'activités liées à l'attribution de subventions, de contrats et d'accords de coopération et dépenses engagées pour l'administration générale des programmes et activités scientifiques des National Institutes of Health.

L'institut ou le centre du NIH (IC) auquel le Center for Scientific Review (CSR) achemine les demandes de subvention du NIH pour une décision de financement. Un IC peut demander à changer cette affectation si l'application est plus adaptée à un autre IC. Également appelée affectation principale.

  • Peut être la même personne que le signataire officiel.
  • Réside soit au bureau central de l'administration de la recherche, soit dans les départements universitaires.
  • Créer des comptes AO et PI supplémentaires
  • Non autorisé à transmettre des demandes au NIH.

Une demande de (ou l'octroi de) fonds supplémentaires au cours d'une période de projet en cours pour prévoir une augmentation des coûts due à des circonstances imprévues. Tous les coûts supplémentaires doivent être compris dans la portée du projet examiné et approuvé par les pairs.

Comprend : (1) les projets relatifs à l'étiologie, l'épidémiologie, l'histoire naturelle, le diagnostic, le traitement ou la prévention du SIDA (2) diverses séquelles spécifiquement associées au syndrome et (3) la préparation et le dépistage d'agents anti-SIDA ainsi que de vaccins développement, y compris les études précliniques et cliniques. Toutes les demandes examinant diverses influences sur les lymphocytes T ou les rétrovirus ne seront pas appropriées pour le processus d'examen accéléré du SIDA. Les demandes liées uniquement indirectement au SIDA seront évaluées par des groupes d'examen scientifique (SRG) établis et appropriés à la discipline scientifique au cours des cycles d'examen réguliers du NIH et ne doivent pas être soumises en réponse aux dates de réception accélérées du SIDA. Les candidats sont priés de prendre note du plan annuel des NIH pour la recherche sur le VIH et d'indiquer comment leur candidature répond aux priorités des NIH énoncées dans ce plan.

Un coût encouru par un bénéficiaire qui est : (1) raisonnable pour l'exécution de la récompense (2) attribuable (3) conformément à toutes les limitations ou exclusions énoncées dans les principes de coûts fédéraux applicables à l'organisation encourant le coût ou dans le Non-A concernant le type ou le montant des coûts (4) conformément aux règlements, politiques et procédures du bénéficiaire qui sont appliqués uniformément aux activités financées par le gouvernement fédéral et aux autres activités de l'organisation (5) qui bénéficient d'un traitement cohérent en tant que coût direct ou indirect ( 6) déterminé conformément aux principes comptables généralement reconnus et (7) non inclus comme coût dans toute autre subvention financée par le gouvernement fédéral (sauf autorisation expresse de la loi).

Une étude auxiliaire est une étude complémentaire ou complémentaire à une étude en cours. Une étude auxiliaire peut être ou non un essai clinique. Déterminez si une étude auxiliaire est un essai clinique en répondant aux quatre questions qui définissent les essais cliniques du NIH sur la base des informations relatives à l'étude auxiliaire seule, quel que soit le statut d'essai clinique de l'essai parent. Un essai clinique auxiliaire est un essai pour lequel la réponse aux quatre questions est « Oui ».

Un essai clinique auxiliaire à un essai clinique plus vaste peut être considéré comme un essai clinique indépendant s'il comprend une intervention supplémentaire auprès de patients ou d'une sous-population de patients dans le cadre de l'essai clinique plus vaste. Un exemple d'étude auxiliaire qui n'est pas un essai clinique pourrait être une recherche qui implique des analyses d'échantillons stockés collectés dans un essai clinique en cours mais aucune intervention supplémentaire sur les sujets/patients humains.

Le NIH accepte les candidatures pour la plupart des programmes en trois cycles. Les candidatures reçues au cours d'un cycle sont généralement examinées au cours du même cycle du conseil. De nombreuses annonces d'opportunités de financement du NIH sont ouvertes jusqu'à trois ans avec des dates d'échéance standard tombant dans chaque cycle.

  • type de candidature (1)
  • code activité (R01)
  • organisation à laquelle il est affecté (IA)
  • numéro de série attribué par le Center for Scientific Review (CSR) (183723),
  • suffixe indiquant l'année de soutien de la subvention (-01)
  • d'autres informations identifiant une révision (S1), une nouvelle soumission (A1) ou l'allocation institutionnelle d'une bourse. Pour les contrats, le suffixe est remplacé par un numéro de modification.

L'interface du système de soumission des candidatures & pour le suivi des soumissions (ASSIST) est un système Web utilisé pour préparer les demandes de subvention à l'aide du jeu de formulaires SF424 Research & Related et pour les soumettre par voie électronique via Grants.gov au NIH et aux autres agences participantes. Voir Préparation de votre application à l'aide d'ASSIST.

Un code à un chiffre identifiant le type de demande reçue et traitée. Les codes de type d'application incluent les éléments suivants :

8=Changement d'institut ou de division (transfert de type 5 vers un autre NIH IC)

9=Changement d'institut ou de division (transfert de type 2 vers un autre NIH IC) 

Une fois qu'une candidature sans erreur est soumise via Grants.gov à eRA, le système eRA assemble une image de candidature et la publie dans le compte eRA Commons du PD/PI. Le PD/PI, les assistants délégués, les responsables administratifs (AO) et les signataires officiels (SO) ont 2 jours ouvrables pour afficher la demande assemblée dans eRA Commons - tout comme un examinateur le verrait. La fenêtre de visualisation de la demande est liée à l'heure de la soumission et non à la date d'échéance. Il commence le lendemain de la publication de l'image de l'application assemblée dans eRA Commons et exclut les week-ends et les jours fériés fédéraux.


Dans la fenêtre de visualisation, un responsable de la sécurité peut rejeter la demande et l'empêcher d'aller plus loin dans le processus. Après la fenêtre de visualisation, la demande avance automatiquement pour un examen plus approfondi et le processus de soumission est terminé.

Une personne ayant déjà bénéficié d'un financement substantiel du NIH et, à moins qu'elle ne réussisse à obtenir une "subvention de recherche substantielle" au cours de l'exercice en cours, ne bénéficiera d'aucun financement de subvention de recherche substantiel au cours de l'exercice suivant.  

Le montant en dollars d'une subvention est réduit du montant recommandé par la section d'étude (groupe d'examen scientifique). Ceci est fait pour que les instituts puissent maintenir un nombre suffisant de subventions dans leur portefeuille et pour lutter contre l'inflation des coûts des subventions.

Études qui attribuent prospectivement des participants humains à des conditions (c'est-à-dire manipulent expérimentalement des variables indépendantes) et qui évaluent les résultats biomédicaux ou comportementaux chez l'homme dans le but de comprendre les aspects fondamentaux des phénomènes sans application spécifique aux processus ou aux produits à l'esprit.

Prix ​​pour les candidats qui souhaitent développer davantage leur carrière dans la recherche biomédicale, comportementale et clinique. Les candidats sont généralement tenus de détenir un doctorat en recherche ou en santé et professionnel ou son éligibilité équivalente pour certains CDA est limitée aux seuls candidats titulaires d'un doctorat en professionnel de la santé. Voir Prix de développement de carrière.

La composante du NIH est responsable de la réception et du renvoi des demandes de subvention au PHS, ainsi que de l'examen initial du mérite scientifique de la plupart des demandes soumises au NIH.

Depuis juillet 2012, le Registre central des entrepreneurs (CCR) a été remplacé par le Système de gestion des attributions (SAM).

Aux fins de la politique et des directives du NIH sur l'inclusion des individus tout au long de la vie en tant que participants à la recherche impliquant des sujets humains, un enfant est défini comme un individu de moins de 18 ans. L'intention de la politique du NIH est de donner la possibilité aux individus, y compris les enfants et les personnes âgées, de participer à des études de recherche lorsqu'il existe une justification scientifique solide pour les inclure et que la participation est appropriée en vertu des directives fédérales existantes. Ainsi, les enfants doivent être inclus dans les recherches sur des sujets humains menées ou soutenues par les NIH, à moins qu'il n'y ait des raisons scientifiques ou éthiques de ne pas les inclure.

Dans le but de fournir le consentement pour la participation à la recherche, la définition d'un enfant énoncée dans les règlements du DHHS (45 CFR partie 46, sous-partie D, Sec. 402) doit être appliquée. Veuillez consulter le site Web du NIH sur les sujets humains ou 45 CFR 46, sous-partie D pour plus d'informations.

Recherche avec des sujets humains qui est :

1) Recherche axée sur le patient. Recherche menée avec des sujets humains (ou sur du matériel d'origine humaine tel que des tissus, des spécimens et des phénomènes cognitifs) pour laquelle un chercheur (ou un collègue) interagit directement avec des sujets humains. Sont exclues de cette définition les études in vitro qui utilisent des tissus humains qui ne peuvent pas être liés à un individu vivant. Il comprend : (a) les mécanismes de la maladie humaine, (b), les interventions thérapeutiques, (c) les essais cliniques, ou (d) le développement de nouvelles technologies.

2) Études épidémiologiques et comportementales.

3) Recherche sur les résultats et recherche sur les services de santé

Les études relevant de 45 CFR 46.101(b) (4) (Exemption 4) ne sont pas considérées comme de la recherche clinique selon cette définition. 

Une étude de recherche dans laquelle un ou plusieurs sujets humains sont affectés de manière prospective à une ou plusieurs interventions (qui peuvent inclure un placebo ou un autre contrôle) pour évaluer les effets de ces interventions sur les résultats biomédicaux ou comportementaux liés à la santé.

Voir la définition de la règle commune de la recherche au 45 CFR 46.102(d)

Voir la définition de la règle commune du sujet humain dans 45 CFR 46.102 (f)

Le terme « affecté de manière prospective » fait référence à un processus prédéfini (par exemple, la randomisation) spécifié dans un protocole approuvé qui stipule l'affectation des sujets de recherche (individuellement ou en groupes) à un ou plusieurs bras (par exemple, intervention, placebo ou autre contrôle ) de l'essai clinique.

Un intervention est défini comme une manipulation du sujet ou de l'environnement du sujet dans le but de modifier un ou plusieurs processus et/ou paramètres liés à la santé. Les exemples incluent, mais sans s'y limiter : médicaments/petites molécules/composés, produits biologiques, dispositifs procédures (p. ex., techniques chirurgicales) systèmes d'administration (p. alimentation, thérapie cognitive, exercice, développement de nouvelles habitudes) et stratégies de traitement, de prévention et de diagnostic.

UNE résultat biomédical ou comportemental lié à la santé est défini comme l'effet pré-spécifié d'une intervention sur les sujets de l'étude. Les exemples incluent des modifications positives ou négatives des paramètres physiologiques ou biologiques (p. ex., amélioration de la capacité pulmonaire, expression génétique) des paramètres psychologiques ou neurodéveloppementaux (p. bien-être ou qualité de vie

Les essais cliniques biomédicaux d'un médicament expérimental, d'un traitement, d'un dispositif ou d'une intervention comportementale peuvent se dérouler en quatre phases :

La phase I. Teste une nouvelle intervention biomédicale dans un petit groupe de personnes (par exemple 20-80) pour la première fois afin de déterminer l'efficacité et d'évaluer la sécurité (par exemple, déterminer une plage de dosage sûre et identifier les effets secondaires).

Phase II. Étudiez l'intervention biomédicale ou comportementale dans un groupe plus large de personnes (plusieurs centaines) pour déterminer l'efficacité et évaluer davantage la sécurité.

Phase III. Étude pour déterminer l'efficacité de l'intervention biomédicale ou comportementale dans de grands groupes de personnes (de plusieurs centaines à plusieurs milliers) en comparant l'intervention à d'autres interventions standards ou expérimentales ainsi que pour surveiller les effets indésirables, et pour recueillir des informations qui permettront les interventions à utiliser en toute sécurité.

Phase IV. Etudes réalisées après la commercialisation de l'intervention. Ces études sont conçues pour surveiller l'efficacité de l'intervention approuvée dans la population générale et pour recueillir des informations sur les effets indésirables associés à une utilisation généralisée. 

L'implication d'un étudiant, d'un postdoctorant ou d'un membre du corps professoral en début de carrière dans un essai clinique dirigé par son mentor ou un autre chercheur, dans le but d'acquérir une expérience d'essai clinique pertinente à ses intérêts de recherche et à ses objectifs de carrière. Une expérience de recherche sur un essai clinique est une expérience dans laquelle le participant est supervisé par un chercheur plus expérimenté et vise à préparer le participant à potentiellement diriger un essai clinique indépendant à l'avenir. Le candidat peut faire partie de l'équipe d'essais cliniques et peut utiliser les données générées au cours de l'expérience de recherche d'essais cliniques dans le projet de recherche qu'il propose. Le NIH s'attend à ce que le mentor assume la responsabilité globale de l'essai, y compris l'enregistrement et la déclaration sur clinicaltrials.gov et l'obtention de l'approbation de l'IRB.

La date de clôture d'une annonce d'opportunité de financement est la date que l'agence de financement indique dans Grants.gov comme la dernière date d'échéance de soumission pour l'annonce.

  • les informations d'identification (telles que le nom ou le numéro de sécurité sociale) qui permettraient à l'enquêteur de vérifier facilement l'identité de la personne à laquelle appartiennent les informations privées ou les spécimens ont été remplacées par un chiffre, une lettre, un symbole ou une combinaison de ceux-ci (c'est-à-dire le code ) et
  • une clé pour déchiffrer le code existe, permettant de relier les informations d'identification avec les informations privées ou les spécimens.

La recherche qui implique uniquement des informations/données privées codées ou des échantillons biologiques humains codés ne peut pas constituer une recherche sur des sujets humains en vertu des réglementations HHS sur les sujets humains (45 CFR 46) si :

  • les échantillons et/ou les informations/données ne sont pas obtenus à partir d'une interaction/intervention avec le sujet spécifiquement pour la recherche et
  • le ou les chercheurs ne peuvent pas facilement déterminer l'identité de la ou des personnes auxquelles appartiennent les informations privées codées ou les spécimens (par exemple, l'accès du chercheur aux identités des sujets est interdit).

Les personnes qui fournissent des informations codées ou des spécimens pour la recherche proposée et qui collaborent également à la recherche impliquant de telles informations ou spécimens sont considérées comme impliquées dans la conduite de la recherche sur des sujets humains.


(Voir les conseils suivants de l'Office for Human Research Protections (OHRP) pour des informations supplémentaires et des exemples : http://www.hhs.gov/ohrp/policy/cdebiol.html.)

Voir  Conseil sur la réforme de l'aide financière

NIH CMO : L'agent de gestion du comité des NIH est responsable de la gestion de la mise en œuvre de la loi sur les comités consultatifs fédéraux. Le CMO des NIH est responsable de l'élaboration et de la gestion de toutes les politiques de gestion des comités et de l'élaboration de procédures à des fins de diffusion à tout le personnel des NIH IC ainsi qu'aux membres des comités consultatifs fédéraux. Le CMO examine et finalise toutes les chartes des comités consultatifs et les listes de nomination pour approbation par le secrétaire, DHHS ou le directeur, NIH et assure une présentation précise de l'activité du comité NIH sur un site Web public géré par la General Services Administration.

I/C CMO : chaque IC a un CMO ou utilise les ressources d'un centre de services pour soutenir la fonction de gestion du comité au sein de l'institut ou du centre. Le CMO IC est chargé d'élaborer les chartes des comités, de préparer les documents de nomination et de nomination pour les membres des comités, de fournir une assistance technique aux membres des comités, de fournir un examen initial des divulgations de conflits d'intérêts et d'autres responsabilités.

Un ensemble de FOA qui partagent un thème ou une initiative unifié. Ces FOA peuvent utiliser des codes d'activité différents. Ils sont généralement (mais pas toujours) publiés simultanément.


Faculté en vedette

Stephen Schaeffer

Prix ​​du leadership de la chaire du programme d'études supérieures 2020

Prix ​​de mentorat émérite du doyen 2019

Prix ​​Climat et Diversité du Doyen 2016

Michael Axtell

Beckman jeune enquêteur

Nita Bharti

Branco Weiss-Society in Science Fellow

Chaire de professeur Huck en début de carrière

Les gènes liés à la couleur aident à expliquer comment il existe tant d'espèces de parulines

Elizabeth McGraw a été nommée chef du département de biologie à compter du 1er avril.

Le nouveau Centre des plantes parasites et carnivores, dirigé par le professeur de biologie Claude dePamphilis, abrite le plus grand groupe formel de chercheurs au monde étudiant ces plantes uniques.

Une équipe internationale explore comment les maladies à transmission vectorielle ont influencé l'histoire de l'humanité, en accordant une attention particulière à la manière dont elles ont renforcé et exacerbé le racisme.


Glossaire des termes de la science nucléaire

Absorbeur Tout matériau qui arrête les rayonnements ionisants. Le plomb, le béton et l'acier atténuent les rayons gamma. Une fine feuille de papier ou de métal arrêtera ou absorbera les particules alpha et la plupart des particules bêta. Particule alpha (rayonnement alpha, rayon alpha) Particule chargée positivement (un noyau d'hélium-4) composée de deux neutrons et de deux protons. C'est la moins pénétrante des trois formes courantes de rayonnement, étant arrêtée par une feuille de papier. Il n'est pas dangereux pour les êtres vivants à moins que la substance émettant des particules alpha ne soit inhalée ou ingérée ou n'entre en contact avec le cristallin de l'œil. Atome Particule de matière indivisible par des moyens chimiques. C'est le bloc de construction fondamental des éléments. Numéro atomique Le nombre attribué à chaque élément sur la base du nombre de protons trouvés dans le noyau de l'élément. Masse atomique (masse atomique) Approximativement la somme du nombre de protons et de neutrons présents dans le noyau d'un atome.

- B -

Rayonnement de fond Le rayonnement de l'environnement naturel de l'homme provenant principalement des éléments naturellement radioactifs de la terre et des rayons cosmiques. Le terme peut également signifier un rayonnement extérieur à une expérience. Particule bêta (rayonnement bêta, rayon bêta) Un électron de charge positive (ß+) ou de charge négative (ß-), qui a été émis par un noyau atomique ou un neutron au cours d'une transformation. Les particules bêta sont plus pénétrantes que les particules alpha mais moins que les rayons gamma ou les rayons X.

- C -

Contamination Matière radioactive déposée ou dispersée dans des matières ou des endroits où elle n'est pas souhaitée. Vache A radioisotope generator system. Curie (Ci) The basic unit used to describe the intensity of radioactivity in a sample of material. One curie equals thirty-seven billion disintegrations per second, or approximately the radioactivity of one gram of radium.

- D -

La fille A nucleus formed by the radioactive decay of a different (parent) nuclide. Decay (radioactive) The change of one radioactive nuclide into a different nuclide by the spontaneous emission of alpha, beta, or gamma rays, or by electron capture. The end product is a less energetic, more stable nucleus. Each decay process has a definite half-life. Decontamination The removal of radioactive contaminants by cleaning and washing with chemicals. Densité That property of a substance which is expressed by the ratio of its mass to its volume. Dose A general term denoting the quantity of radiation or energy absorbed in a specific mass.

- E -

Electromagnetic radiation Radiation consisting of electric and magnetic waves that travel at the speed of light. Examples: light, radio waves, gamma rays, x-rays. Electron An elementary particle with a unit electrical charge and a mass 1/1837 that of the proton. Electrons surround the atom's positively charged nucleus and determine the atom's chemical properties. Electron capture A radioactive decay process in which an orbital electron is captured by and merges with the nucleus. The mass number is unchanged, but the atomic number is decreased by one. Eluant Washing solution (The solution that is introduced into the cow). Eluate The washings obtained by elution (the solution that comes out of the cow). Elute To separate by washing (to milk). Excited state The state of an atom or nucleus when it possesses more than its normal energy. The excess energy is usually released eventually as a gamma ray.

- F -

Fission The splitting of a heavy nucleus into two roughly equal parts (which are nuclei of lighter elements), accompanied by the release of a relatively large amount of energy in the form of kinetic energy of the two parts and in the form of emission of neutrons and gamma rays. Fission products Nuclei formed by the fission of heavy elements. They are of medium atomic weight and almost all are radioactive. Examples: strontium-90, cesium-137.

- G -

Gamma ray A highly penetrating type of nuclear radiation, similar to x-radiation, except that it comes from within the nucleus of an atom, and, in general, has a shorter wavelength. Geiger counter A Geiger-Müller detector and measuring instrument. It contains a gas-filled tube which discharges electrically when ionizing radiation passes through it and a device that records the events. Generator A cow-a system containing a parent-daughter set of radioisotopes in which the parent decays through a daughter to a stable isotope. The daughter is a different element from that of the parent, and, hence, can be separated from the parent by elution (milking).

- H -

Half-life The time in which half the atoms of a particular radioactive nuclide disintegrate. The half-life is a characteristic property of each radioactive isotope. Health physics That science devoted to recognition, evaluation, and control of all health hazards from ionizing radiation.

- I -

Induced radioactivity Radioactivity that is created by bombarding a substance with neutrons in a reactor or with charged particles produced by particle accelerators. Ion An atomic particle that is electrically charged, either negative or positive. Rayonnement ionisant Radiation that is capable of producing ions either directly or indirectly. Irradiate To expose to some form of radiation. Isomer One of several nuclides with the same number of neutrons and protons capable of existing for a measurable time in different nuclear energy states. Isometric transition A mode of radioactive decay where a nucleus goes from a higher to a lower energy state. The mass number and the atomic number are unchanged. Isotope Isotopes of a given element have the same atomic number (same number of protons in their nuclei) but different atomic weights (different number of neutrons in their nuclei). Uranium-238 and uranium-235 are isotopes of uranium.

- K -

K-capture The capture by an atom's nucleus of an orbital electron from the first K-shell surrounding the nucleus. keV One thousand electron volts.

- L -

- M -

MeV One million electron volts. Microcurie (µCi) One millionth of a curie (3.7 x 10 4 disintegrations per second). Du lait To elute a cow. Minigenerator A trademark of Union Carbide Corporation that is used to identify radioisotope generator systems for educational use.

- N -

Neutrino An electrically neutral particle with negligible mass. It is produced in many nuclear reactions such as in beta decay. Neutron One of the basic particles which make up an atom. A neutron and a proton have about the same weight, but the neutron has no electrical charge. Nuclear reactor A device in which a fission chain reaction can be initiated, maintained, and controlled. Its essential components are fissionable fuel, moderator, shielding, control rods, and coolant. Nucleon A constituent of the nucleus that is, a proton or a neutron. Nucleonics The science, technology, and application of nuclear energy. Noyau The core of the atom, where most of its mass and all of its positive charge is concentrated. Except for hydrogen, it consists of protons and neutrons. Nuclide Any species of atom that exists for a measurable length of time. A nuclide can be distinguished by its atomic weight, atomic number, and energy state.

- O -

- P -

Parent A radionuclide that decays to another nuclide which may be either radioactive or stable. Photon A quantity of electromagnetic energy. Photons have momentum but no mass or electrical charge. Proton One of the basic particles which makes up an atom. The proton is found in the nucleus and has a positive electrical charge equivalent to the negative charge of an electron and a mass similar to that of a neutron: a hydrogen nucleus.

- Q -

- R -

Rad Radiation Absorbed Dose. The basic unit of an absorbed dose of ionizing radiation. One rad is equal to the absorption of 100 ergs of radiation energy per gram of matter. Radioactive dating A technique for estimating the age of an object by measuring the amounts of various radioisotopes in it. Radioactive waste Materials which are radioactive and for which there is no further use. Radioactivité The spontaneous decay of disintegration of an unstable atomic nucleus accompanied by the emission of radiation. Radioisotope A radioactive isotope. A common term for a radionuclide. Radionuclide A radioactive nuclide. An unstable isotope of an element that decays or disintegrates spontaneously, emitting radiation. Rate meter An electronic instrument that indicates, on a meter, the number of radiation induced pulses per minute from radiation detectors such as a Geiger-Muller tube.

- S -

Scaler An electronic instrument for counting radiation induced pulses from radiation detectors such as a Geiger-Muller tube. Scintillation counter An instrument that detects and measures gamma radiation by counting the light flashes (scintillations) induced by the radiation. Secular equilibrium A state of parent-daughter equilibrium which is achieved when the half-life of the parent is much longer than the half-life of the daughter. In this case, if the two are not separated, the daughter will eventually be decaying at the same rate at which it is being produced. At this point, both parent and daughter will decay at the same rate until the parent is essentially exhausted. Shielding A protective barrier, usually a dense material, which reduces the passage of radiation from radioactive materials to the surroundings. La source A radioactive material that produces radiation for experimental or industrial use. Spill The accidental release of radioactive materials. Stable Non-radioactive.

- T -

Tracer A small amount of radioactive isotope introduced into a system in order to follow the behavior of some component of that system. Transmutation The transformation of one element into another by a nuclear reaction.

- UVWXYZ -

Home Last Updated 11/18/04


Carbon-nutrient stoichiometry to increase soil carbon sequestration

The more stable fine fraction pool of soil organic matter (FF-SOM <0.4 mm) has more nitrogen, phosphorus and sulphur (N, P, S) per unit of carbon (C) than the plant material from which it originates and has near constant ratios of C:N:P:S. Consequently, we hypothesised that the sequestration of C-rich crop residue material into the FF-SOM pool could be improved by adding supplementary nutrients to the residues based on these ratios. Here we report on the effect of N, P and S availability on the net humification efficiency (NHE), the change in the size of the FF-SOM pool (as estimated by fine fraction C (FF-C)), following incubation of soil with wheaten straw. Four diverse soils were subjected to seven consecutive incubation cycles, with wheaten straw (10 t ha −1 equivalent) added at the beginning of each cycle, with and without inorganic N, P, S addition (5 kg N, 2 kg P and 1.3 kg S per tonne of straw). This nutrient addition doubled the mean NHE in all soils (from 7% to 15%) and when applied at twice the rate increased NHE further (up to 29%) for the two soils that received this treatment. The FF-N, -P and -S levels increased in concert with FF-C levels in all soils in close agreement with published stoichiometric ratios (C:N:P:S = 10,000:833:200:143). Microbial biomass-C (MB-C) levels were estimated during one incubation cycle and found to increase in parallel with FF-C from 448 μg MB-C g −1 soil (no nutrient addition) to 727 μg MB-C g −1 soil (plus nutrients) and 947 μg MB-C g −1 soil (plus 2× nutrients). There was a significant relationship between MB-C and the change in FF-C during that incubation cycle, providing evidence of a close relationship between the microbial biomass and FF-SOM formation. The two to four-fold increases in NHE achieved with nutrient addition demonstrated that inorganic nutrient availability is critical to sequester C into the more stable FF-SOM pool irrespective of soil type and C input. This has important implications for strategies to build soil fertility or mitigate climate change via increased soil organic C, as the availability and value of these nutrients must be considered.

Points forts

► Hypothesis: nutrient availability (NPS) not just C inputs can limit humus formation. ► Supplementary nutrient addition doubled the humification efficiency. ► The humus-N, -P and -S levels increased in concert with humus-C levels. ► Nutrient availability is critical to the sequestering of C into soil humus fraction. ► Implications for strategies to increase long-term C sequestration in soils.


List of 10 Important Bacterial Diseases | Human Health | La biologie

List of ten important bacterial diseases: 1. Pulmonary Tuberculosis 2. Diphtheria 3. Cholera 4. Leprosy 5. Pertussis 6. Tetanus 7. Plague 8. Gonorrhoea 9. Syphilis 10. Salmonellosis.

Bacterial Disease # 1. Pulmonary Tuberculosis:

Pathogen – Mycobacterium tuberculae

Epidemiology – Airborne & Droplet infection

Incubation Period – 2-10 weeks

Symptoms – Coughing chest pain and bloody sputum with tuberculin.

Prophylaxis – BCG vaccine Isolation, Health education.

Therapy – Streptomycin, para-amino salicylic acid, rifampicin etc.

Bacterial Disease # 2. Diphtheria:

Pathogen – Corynebacterium diphtheriae

Epidemiology – Airborne & Droplet infection

Incubation Period – 2-6 days

Symptoms – Inflammation of mucosa of nasal chamber, throat etc. respiratory tract blocked.

Therapy – Diphtheria antitoxins, Penicillin, Erythromycin.

Bacterial Disease # 3. Cholera:

Pathogen – Vibrio cholerae

Epidemiology – Direct & oral (with contaminated food & water)

Incubation Period – 6 hours to 2 – 3 days

Symptoms – Acute diarrhoea & dehydration.

Prophylaxis – Sanitation, boiling of water & cholera vaccine.

Therapy – Oral rehydration therapy & tetracycline.

Bacterial Disease # 4. Leprosy (Hansen’s Disease):

Pathogen – Mycobacterium leprae

Epidemiology – Slowest infectious & contagious

Incubation Period – 2-5 years

Symptoms – Skin hypopigmentation, nodulated skin, deformity of fingers & toes. Lepromin in skin tests.

Therapy – Dapsone, rifampicin, Clofazimine.

Bacterial Disease # 5. Pertussis (Whooping Cough):

Pathogen – Bordetella pertussis

Epidemiology – Contagious & Droplet infection

Incubation Period – 7-14 days

Symptoms – Whoops during inspiration.

Bacterial Disease # 6. Tetanus (Lock Jaw):

Pathogen – Clostridium tetani

Epidemiology – Through injury

Incubation Period – 3-21 days

Symptoms – Degeneration of motor neurons, rigid jaw muscles, spasm and paralysis.

Prophylaxis – ATS and DPT vaccines.

Therapy – Tetanus- antitoxins.

Bacterial Disease # 7. Plague:

Pasteurella (or Yersinia) pestis

Epidemiology – Indirect & inoculative (vector is rat flea)

Incubation Period – 2-6 days

Symptoms – Bubonic plague affects lymph nodes Pneumonic plague affects lungs and Septicemic plague causes anaemia.

Prophylaxis – Killing of rats & ratfleas, Plague- vaccine.

Therapy – Tetracycline, streptomycin, Chloromycetin.

Bacterial Disease # 8. Gonorrhoea:

Pathogen – Neisseria gonorrhoeae

Epidemiology – Sexual transmission

Incubation Period – 2-10 days

Symptoms – Inflammation of urinogenital tract.

Prophylaxis – Avoid prostitution.

Therapy – Penicillin & Ampicillin.

Bacterial Disease # 9. Syphilis:

Pathogen – Treponema pallidum

Epidemiology – Sexual transmission

Incubation Period – 3 weeks

Symptoms – Inflammation of urinogenital tract.

Prophylaxis – Avoid prostitution.

Therapy – Tetracycline & penicillin.

Bacterial Disease # 10. Salmonellosis:

Pathogen – Salmonella enteridis.

Epidemiology – Direct & oral

Incubation Period – 48 hours

Articles Liés:

Bienvenue sur BiologyDiscussion ! Notre mission est de fournir une plate-forme en ligne pour aider les étudiants à partager des notes en biologie. Ce site Web comprend des notes d'étude, des documents de recherche, des essais, des articles et d'autres informations connexes soumises par des visiteurs comme VOUS.

Avant de partager vos connaissances sur ce site, merci de lire les pages suivantes :

Des questions

Table des matières

À propos de nous

Suggestions

Nouvelles questions et réponses et catégories de forum

Il s'agit d'un forum de questions-réponses pour les étudiants, les enseignants et les visiteurs en général pour échanger des articles, des réponses et des notes. Répondez maintenant et aidez les autres.


Voir la vidéo: Jai un Doctorat de biologie, les employeurs ne veulent pas membaucher! (Février 2023).